Fan inconditionnelle de Stéphane Bern et de son émission Secrets d’histoire (oui je sais j’ai une vie trépidante), en possession de déjà deux de ces jeux de société (« étonnamment » je ne trouve personne pour jouer avec moi….), je m’étais offert pour Noël, le beau livre relié aux Éditions Albin Michel.

Divisé en 14 chapitres relatant chacun une personnalité royale de François 1er aux Grimaldi, le livre raconte de manière très générale la vie et les faits marquants de chaque règne, dans la même veine que les 6 tomes précédents.

Ce dernier, se différencie par les 300 œuvres illustrant les récits. Le choix des peintures ne se cantonne pas qu’aux œuvres bateaux que l’on retrouve dans tous les ouvrages d’histoire de l’art ou catalogues de musée, mais montre, à l’image des textes, certaines œuvres moins connues et plus anecdotiques.

Tout comme dans l’émission, l’auteur ne s’attarde pas sur un descriptif biographique, chronologique, que l’on est tous à même de retrouver sur Wikipédia, il propose des angles différents pour connaître les personnages, abordés plutôt par thème, et sans tomber dans les anecdotes enfantines « pipi caca » qui ne servent à rien. Et même si on a déjà vu l’émission ou que l’on connaît déjà bien la vie de tel personnage, il arrive toujours à nous surprendre avec un petit fait méconnu léger et amusant.

Le ton utilisé reflète tout à fait le phrasé de Stéphane Bern. Qu’on aime ou qu’on aime pas, il a tout de même sa marque de fabrique. C’est donc très agréable à lire et nous n’avons pas l’impression d’un bourrage de crâne avec des faits historiques dont on (moi..) ne se rappellera pas deux heures plus tard.

Voilà pour les aspects positifs du livre.

Par contre, une seule question: est-ce que quelqu’un a pris la peine de relire avant de le passer en presse???!!! entre fautes d’orthographe et erreurs typographiques, cela gâche tout de même la qualité de l’ouvrage et je suis très psychorigide là-dessus (oui pas que là-dessus je sais…). Cela nous amène à douter si l’auteur est bien M. Bern ou si ce ne serait pas écrit par une tierce personne…?

En conclusion, je vais rester fidèle à mes petites soirées télé du mardi soir (vie trépidante toujours) avec la bouille de Stéphane plutôt que « d’investir » dans les bouquins.

Secrets d’Histoire, Stéphane Bern, Albin Michel, 283p.

PS. Je ne me lancerai pas dans l’analyse du magnifique livre (sur la photo) du grand M. Rosenberg sur Nicolas Poussin fétiche.

Publicités
Posted by:sabine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s