Le 1er août

Oui un peu de patriotisme à une semaine de notre fête nationale avec une ou deux inspirations pour passer un 1er août bien de chez nous. Je vais toutefois éviter la minute culturelle et faire le rappel du Grütli entre autres.

Bon le problème avec l’été en Suisse c’est que nous ne sommes pas à l’abri d’un 1er août pluvieux…mais partons du principe qu’il fera beau et chaud pour aller griller les fameux cervelas (petit conseil, TOUJOURS avoir un plan b avec une bonne raclette ou fondue à la maison).

Les animations

Cette année le 1er août tombe un lundi, on est bien contents cela nous fait un weekend prolongé. Certaines communes ont donc, depuis plusieurs années déjà, décidé, histoire de pouvoir festoyer en bonne et due forme, de fêter le 1er août avec ses feux d’artifices, le 31 juillet. On peut dormir le lendemain…si on n’est pas réveillés par la Diane de la fanfare.

C’est notamment le choix de la fête où tout le monde sera: People in the city au Flon. Existant depuis 2009, elle propose 12h de musique et animations le dimanche 31 juillet à l’Esplanade du Flon (25.- en prélocation). Mais la fête continue le 1er aussi du 14h à minuit avec plein de DJ’s.

Mais il y a aussi la Silent disco, concept qu’on retrouve partout ces derniers temps, à Pully sur l’Esplanade du Prieuré

Le « vrai » jour, il y a bien évidemment le Pique-nique du 1er août à l’Esplanade de Montbenon pour la 2ème année consécutive, organisé dans le cadre de Lausanne à Table.

On peut aussi le passer sur le lac avec les bateaux de la CGN qui propose une croisière avec ou sans repas (bon 110.- quand même à ce prix-là on espère que les vins sont compris…).

Et il y a toujours le bon vieux brunch à la ferme.

Quant à nous, cela fait plusieurs années, peut-être à cause de notre vieillesse grandissante, que nous faisons pépère à la maison et, si la météo le permet, nous nous déplaçons ensuite voir les feux de la commune. Aussi voici un menu spécial « Suisse » avec le cervelas obligatoire pour l’occasion.

Il y a plusieurs façons « traditionnelles » de le cuisiner comme au bout d’un bâton qu’on grille sur un feu de bois mais la spécialité de la famille c’est en salade avec des cornichons et du gruyère ou en plus chic le mille-feuilles de chez Gourmandia.

48e6cc_8f8f03221c8e4d509b672afa73ecbd2e~mv2

 

Mais cette année ce sera en croûte avec une petite salade verte (pour 4 personnes)

IMG_1286

  • 2 cervelas (coupés en deux dans la longueur)
  • 1 pâte feuilletée rectangulaire (peut également se faire avec de la pâte à pizza)
  • 1-2 cs de moutarde
  • un peu d’oignons émincé
  • 1 tomate (ou quelques tomates cerise, optionnelle la tomate, elle remplace la tranche de fromage mais c’est moins fit)
  • 1 jaune d’œuf

Peler le cervelas (ou pas c’est cela la « religion » de chacun). Dérouler la pâte et faire 8 rectangles. En badigeonner 4 de moutarde, parsemer de quelques cubes d’oignons et poser une tranche de tomate, puis une moitié de cervelas. Couvrir avec l’autre moitié rectangle de pâte et bien sceller les bords (en appuyant avec une fourchette par exemple). Badigeonner avec le jaune d’œuf et enfourner pendant environ 20 minutes à 220°.

IMG_1285

Le dessert

Je suis restée dans le patriotisme basique! Je ne pouvais prendre prévoir un dessert qu’à base de fraises suisses, bien évidemment avec des meringues sans oublier la crème double ou alors chantilly montée avec le fouet comme le fait ma grand-maman. En rouge et blanc, comme dirait presque Jeanne Mas.

L’hymne

Et puis petit rappel oblige, histoire d’être prêts le jour-J (oui parce qu’on connaît tous la 1ère strophe, heum les deux premières phrases mais après c’est la mélasse à la joueur de foot). Le voilà en entier, bonne répétition et joyeuse fête nationale!!

Sur nos monts, quand le soleil
Annonce un brillant réveil,
Et prédit d’un plus beau jour le retour,
Les beautés de la patrie
Parlent à l’âme attendrie;
Au ciel montent plus joyeux
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un cœur pieux,
Les accents émus d’un cœur pieux.
Lorsqu’un doux rayon du soir
Joue encore dans le bois noir,
Le cœur se sent plus heureux près de Dieu.
Loin des vains bruits de la plaine,
L’âme en paix est plus sereine,
Au ciel montent plus joyeux
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un cœur pieux,
Les accents émus d’un cœur pieux.

Lorsque dans la sombre nuit
La foudre éclate avec bruit,
Notre cœur pressent encore le Dieu fort;
Dans l’orage et la détresse
Il est notre forteresse;
Offrons-lui des cœurs pieux:
Offrons-lui des cœurs pieux:
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.

Des grands monts vient le secours;
Suisse, espère en Dieu toujours!
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux!
Sur l’autel de la patrie
Mets tes biens, ton cœur, ta vie!
C’est le trésor précieux
C’est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.

Publicités
Posted by:sabine

2 replies on “Sur nos monts quand…

  1. J’adore tes frais et meringues… il ne me manquerait, comme toute fribourgeoise que je suis, que de la délicieuse et unique crème double de la gruyère de la laiterie de Chavannes-les-Forts….

    Ta photo est top.

    Sandra Koehli

    13, chemin Sous-Allens

    1162 ST-PREX

    0041 79/629.12.66

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :