The Young Pope…on a toutes et tous vu les affiches dans les rues et des bandes-annonces…Jude Law en pape…fallait y penser, lui une sainteté??? Je ne demande qu’à voir! Mais il y a aussi Diane Keaton, Cécile de France ou encore Ludivine Sagnier, rien que le casting intrigue.

capture1-326x466

On connait (ou pas) mon goût pour toutes les séries historiques type Les Tudors, Les Borgias, Luther, les Médicis, Versailles, etc. Du coup, j’étais plus qu’enthousiaste pensant que cela allait être une série plutôt axée sur l’histoire des papes et du Vatican (pour ma défense je n’avais vu que les affiches…) mais dès les premières minutes avec le son d’une radio et une sonnerie de portable, la blonde a vite compris, voire un peu déchanté.

J’ai donc commencé à regarder les deux premiers épisodes (forcément j’allais pas commencer par le 3 et 4). Le début très lent et très étrange avec des plans et des images sombres mais belles, rend la première accroche assez difficile, on se demande dans quoi on s’est embarqués.

Jude Law entre en scène avec son petit regard sournois et arrogant. Spoiler: pour les fans, on voit ses fesses dès les premières minutes, mais personnellement j’aime pas les blonds.

img_3777

Il s’allume une cigarette, tranquille…On comprend rapidement qu’on ne saura trancher si on l’aime ou le déteste et cela ne va pas aller en s’améliorant.

young-pope-visuel4

Je termine donc les deux épisodes sans grand enthousiasme, je l’avoue.

Puis, le lendemain, je n’arrivais toujours pas à me décider, ai-je aimé ou pas?? Je regarde les épisodes 3 et 4 ou pas?? Pour en avoir le coeur net, je décide de me repasser les épisodes et me concentre cette fois-ci. Sage décision, j’ai tellement accroché que j’ai enchaîné les 5 épisodes! J’ai gardé le 6ème pour un soir où il n’y aurait rien à la télé mais c’est difficile de résister.

La problématique soulevée est tellement bien trouvée. Eh oui, ça devrait faire des émules car l’auteur remet en cause toute la base de la religion catholique et surtout le rôle et image du pape. Oui je sais je pars dans des tergiversations pseudo intellectuelles… Mais techniquement protestante (mais pas pratiquante) et avec des études en histoire de l’art c’est un sujet qu’on a souvent abordé de manière détournée certes mais tout de même.  A ce sujet, passage mémorable, dès le 2ème épisode le Pape recadre sa directrice marketing – jouée par Cécile de France, excellente dans ce rôle (comme d’habitude) – et tout son plan marketing, en citant notamment Daft Punk…(génie) mais je ne vous en dis pas plus.

Dans les autres problématiques, le scénario aborde fatalement l’homosexualité, la sexualité tout court (Ludivine Sagnier prône les relations physiques pour seul but de procréer, heum…), la pédophilie, le pouvoir du Pape et du Vatican etc. etc. Ce jeune pape, croit-il vraiment en Dieu ou est-il là uniquement pour exercer un pouvoir sur 1 milliard de croyants?

Et il y a le Cardinal Angelo Voiello, fan de football, vieux grigou napolitain qui fait partie des meubles, émoustillé par une sculpture de divinité précolombienne et qui essaie désespérément de dompter et modeler ce jeune pape sans succès. Il se fait à chaque fois remettre à sa place de manière plus ou moins sympathique…

cardinal-foot

Les dialogues sont très bien écrits, avec un sarcasme comme j’aime, des remises en place par Son Eminence qui remplace magnifiquement nos trop simples doigts d’honneur. Et pour les bi/trilingues, je vous la conseille en VO car il y a un mélange d’anglais et d’italien (et d’accent napolitain pas toujours évident pour moi) qui donne un charme encore plus certain aux vannes et « cassages » de ces messieurs.

Coup de cœur également pour la bande-son, décalée mais qui colle pourtant totalement avec les scènes. Pour n’en citer qu’un exemple Sexy and I know it de LMFAO lorsque le pape s’habille pour son sermon aux cardinaux dans la chapelle Sixtine, fallait oser!

En parlant de la Chapelle Sixtine, la reconstitution des décors est bluffante, à 40 millions d’euros en même temps vous me direz encore heureux! Pour y être allée et surtout l’avoir étudiée en long et en large j’avoue avoir eu un gros doute en la voyant tout en sachant pertinemment que le Vatican n’autoriserait jamais le tournage dans leurs lieux saints.

On ne va pas se mentir, beaucoup vont s’insurger et la trouver limite blasphématoire mais personnellement je suis fan et me réjouis de voir jusqu’où ils vont oser amener la série….le directeur, Paolo Sorrentino, n’étant pas américain, Jude Law n’était de loin pas un sain, on peut espérer qu’ils ne retournent pas leur veste en devenant moralisateurs avec un « tout est bien qui fini bien et où les méchants sont punis ». Pour l’instant même les plus pieux ont des choses à cacher et à se reprocher. Comme nous tous d’ailleurs…Amen.

Bref, un chef d’œuvre! où l’on adore détester Jude Law, imbu de lui même et malgré tout attachant, tout-puissant au cœur de Vatican. … grazie signore Sorrentino!et ouf, une 2ème saison est signée! (si avec ça je vous l’ai pas assez bien vendue, je veux bien me faire nonne aux côtés de Jude…)

The Young Pope, les lundis 21h sur Canal+

the-young-pope-series-logo

Publicités
Posted by:sabine

One thought on “Le Pape Jude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s