J’ai survécu à la collection Bührle

En ce dimanche un peu frisquet, j’ai rejoint l’équipe d’IgersLausanne (j’avoue je ne connaissais pas le principe, je croyais que ce n’était qu’un #…) pour aller visiter, un peu sous la contrainte, l’exposition de la collection Bührle à la Fondation de l’Hermitage. La perspective de ne voir que des tableaux impressionnistes et post-impressionnistes ne m’enchantait guère mais, diplômée en marché de l’art et techniquement « spécialiste en biens et services culturels », il était de mon devoir d’y faire un tour…

Force est de constater… j’avais pressenti juste….que du Monet, Manet, Renoir, Corot, Sisley etc etc. tout ce que je déteste, le 19e n’est décidément pas ma période et ce depuis mon plus jeune âge. Je saute ce siècle à chaque fois étant plus 17/18e français et art d’après-guerre…Pourtant mon premier livre d’art fut précisément sur Van Gogh. Je crois bien l’avoir encore vu chez mes parents il y a peu.

IMG_2584
elle avait l’air aussi heureuse que moi d’être là, on s’est tout de suite comprises ❤

Comme tout le monde j’ai appris que la période impressionniste était nécessaire à l’histoire de l’art, que Monet est un génie de la lumière et de la couleur blablabla…mais c’est comme de Vinci, malgré toute la bonne volonté du monde, je peux pas…cela ne me parle pas. Ce n’est qu’un amoncellement, tourbillon de coups de peinture, rien ne semble structuré (ça doit être mon côté suisse-allemand qui ressort), ça me fiche le tournis, comme dirait ma grand-mère. Je sais je suis dure et psycho-rigide dans mes propos, mais comme tout le monde les adule et est transporté par ce mouvement, personne ne tiendra compte de mon avis, c’est d’ailleurs pour cela que je me le permets.

J’ai donc fait mon petit tour, en réfléchissant plus à quelle photo originale j’allais bien pouvoir prendre et comment j’allais pouvoir en parler « positivement » sur le blog….(chacun ses soucis) et au détour d’une salle, je tombe sur quelques pépites qui me parlent enfin, comme un joli Gauguin ou encore deux œuvres de Degas. Alors j’avoue Degas c’est un peu uniquement parce que son sujet de prédilection sont les danseuses de l’Opéra de Paris.

Processed with VSCO with a6 preset
4e position un peu approximative
IMG_2582
me manquait juste les pointes et le tutu

J’ai finalement passé plus de temps au 2e étage à lire la biographie de ce cher Monsieur Bührle, qui s’est quand même bâti sa petite collection en produisant des armes durant la 2e guerre mondiale et en achetant des œuvres spoliés, dont il ignorait la spoliation bien évidemment.

Processed with VSCO with a6 preset
il a pas tant l’air commode…

Je descends quand même au sous-sol pour la suite de l’aventure où je retrouve des Vallotton aussi blasés que moi…IMG_2574

et un Picasso. Encore un que j’aime pas…décidément. Et au détour de la lecture de la biographie de M. Bürhle, j’apprends que, je cite: « 1953, Bührle visite l’exposition Picasso à Milan. Il révisera son attitude réticente vis-à-vis de l’artiste ». Haha, je révise pas mais au moins on avait un point en commun avant 1953.

Mais voilà le tour est fait…j’ai fait mon devoir, j’ai vu, j’ai vaincu et pourtant, malgré tout ce qui précède, je ne peux que vous inciter à aller la voir cette exposition! Qu’on aime ou qu’on aime pas, on ne peut pas nier le nid de chefs-d’œuvre dont regorge cette collection, que des grands noms, que des toiles connues et importantes, que une scénographie comme toujours maîtrisée avec des explications là où il faut, aucune surcharge, les tableaux parlent d’eux-mêmes. Vous ne pouvez qu’être happés et en ressortir conquis.

Donc allez-y! c’est jusqu’au 29 octobre, vous avez un peu de temps mais ça file…

Et si vous êtes plutôt Cézanne, vous retrouverez également quelques œuvres provenant de cette collection à la Fondation Gianadda. (oui j’ai fais du 2 en 1 weekend!).

Fondation de l’Hermitage, route du Signal 2, Lausanne de 9h à 19h du mardi au dimanche

 

EnregistrerEnregistrer

Publicités

5 commentaires sur “J’ai survécu à la collection Bührle

  1. Je ne suis attirée ni par Cézanne ni par Picasso, et désespérément classiciste dans mes goûts (par contre, les Vallotton me plaisent bien). Récemment à Copenhague, j’ai découvert le mouvement que l’on a appelé « L’âge d’or Danois », et j’ai adoré. C’est quand même dommage que toutes les grandes expos en suisse et en France semblent tourner toujours autour des mêmes artistes et mouvements, Monet, Manet, Cézanne, Picasso, l’Impressionisme, le Cubisme, et on recommence… Alors qu’il y a tant d’autre belles choses !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à penser ça!! Merci 🙂 c’est vrai qu’ici on tourne toujours autours des mêmes 19/20 suisses et français 😦

      J'aime

  2. Bonjour Sabine ! Navré que la visite de cette exposition n’a pas correspondu à tes attentes et merci pour ta franchise. J’espère que tu ne regrettes pas ta visite malgré tout 😉 . Nous aurons peut-être l’occasion d’en parler de vive voix à l’occasion d’un autre événement ?
    Jérôme, de la Team IGersLausanne

    J'aime

    1. Bonjour!! Ah mais l’exposition c’était couru d’avance je voulais tout de même la voir 🙂 mais cela n’a absolument rien à voir avec IgersLausanne je suis vraiment navrée que cela ait été pris comme ça au contraire j’ai adoré découvrir ce groupe et le concept que je n’avais pas compris…! Donc avec grand plaisir pour la prochaine! Sabine

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s