Ça s’est passé la semaine dernière

Bon comme il y a eu beaucoup trop d’événements la semaine dernière, je reprends les récaps. Pour la postérité !

Y a pas à tortiller ! octobre/novembre, mai/juin, tout le monde décide de faire ses lancements, événements etc. aux mêmes dates !
Etant encore impossible de se dédoubler, c’est donc souvent premier arrivé premier servi et le choix est rarement évident.

Lundi

Je le considère comme un événement. J’ai pris un cours de Pilate avec la plus belle des danseuses du Béjart Ballet, Jasmine Cammarota. Bon je vous dis pas comment mes bourrelets et moi-même avons morflé mais en 1h je pense avoir fait plus travaillé mes muscles qu’en 1 mois de sessions à la maison.

Jasmine ne vous laissera pas de répit mais au moins on a pas le choix de lâcher l’affaire avec des exercices de Pilates qui semblent pourtant faciles mais à exécuter un peu moins… comme de tenir un ballon contre un mur avec une jambe, les deux jambes tendues et faire tourner ce fichu ballon. Comment j’étais vexée de pas y arriver du premier coup!

c’est la même hahahahahahah

Le rendez-vous est pris ! Tous les lundis de cours (parfois elle est en tournée donc ça saute), j’y serai, à suer sur mon tapis et m’acharnant sur la baballe !Les cours sont donnés à l’Espace 44 aux Bergières, comptez CHF 25.- pour les non-membres, CHF 15.- pour les membres. Autant dire que vous en trouvez pas beaucoup des cours de sport à ce prix-là !
Prochain cours le lundi 25 novembre, à 19h30.

Mardi

Ah mardi…. La tant attendue inauguration du Chalet du Royal Savoy. Champagne, fondue, raclette et cervelas à souhait ! Pas ou peu de changement par rapport à l’an dernier (comme vous le constaterez dans mon article 2018, bim ça c’est placé), mais toujours aussi délicieux.

Le Chalet est le même, la déco n’a pas changé à l’exception des peluches Lama que j’ai failli piquer mais on m’avait à l’œil et j’étais pas la seule sur le coup.

La Carte s’est un peu étoffée avec de la saucisse à rôtir, miam miam, de l’émincé à la Zurichoise, miam miam ou encore des röstis, miam miam. Par contre on garde la fondue, la raclette et le combo cervelas-verre de chasselas ! Petit bémol tout de même, la fondue vient de la Laiterie moderne à Sion… même si ça va faire grincer des dents les puristes, elle est très bonne.

Ce sera l’occasion de revenir faire un petit spa et d’enchaîner avec une petite fondue à la truffe. Oui je vais pas faire l’inverse de peur de couler.

Mercredi

Double quine ! Première fois que je fais ça, j’ai enchaîné deux events… oui je sais écrit comme ça ça fait genre je me la pète grave, mais ça se goupillait bien ! Mais cela a même commencé à midi.

12h15

Midi-concert à l’Hemu! Tous les mercredis à 12h15, l’Hemu de Lausanne, nous offre des concerts d’une cinquantaine de minutes sur différents thèmes, accordéon, clarinette, baroque etc. Ce mercredi c’était piano, clarinette et la danseuse Bianca Bonaldi!

Une magnifique façon de passer sa pause de midi.

17h00

Vernissage du nouveau concept store lausannois. Le JSBG store, aka la classe internationale ou plutôt 100% suisse vu que les créateurs proposés dans la boutique sont uniquement suisses et changent tous les 2, 3 mois.

Vous aurez l’embarras du choix, entre l’accessoire design, une pièce unique de créateur ou encore un délicieux amaretto blanc. Que je n’ai pas goûté certes, vu ma dernière expérience à l’amaretto, mais tous les avis convergent.

Et comme c’est bientôt Noël, c’est rempli d’idées de cadeaux originaux.

Rue des Deux-Marchés 13, 1005 Lausanne, derrière la Grenette et à côté de la Couronne d’or.

18h30

Je filoche à la boutique Caroll se trouvant aux Galeries Saint-François à Lausanne pour la présentation de la capsule eco-friendly de la marque ainsi que la collection automne-hiver.

Accueil au champagne, suivi d’un petit speech de la manager de la boutique nous expliquant la capsule et leur approche eco-friendly. Depuis l’arrivée de Sandrine Lilienfeld, ex pdg de chez Gérard Darel, si je dis pas de bêtise, la marque souhaite développer, pour l’instant sous forme de capsule, un savoir-faire plus ecolo en misant sur la traçabilité du fil au vêtement terminé utilisant au maximum de la récup. Une nouveauté également pour ces capsules, plus de réassort, quand y a plus, y a plus. On réduit les stocks. Le maître-mot produire mieux.

Speech à l’issu duquel elle nous annonce : voilà, si vous n’avez pas de question, bon shopping ! vous repartez avec la tenue de votre choix.

C’est donc en mode Reines du shopping qu’on s’est promenées dans les rayons pour découvrir la collection. Et la marque, en ce qui me concerne. Je dois avouer que je ne connaissais que de nom car j’ai toujours eu cette image d’une marque chic, classe pour personnes plus « mures » (oui je sais ce que vous allez dire : tu t’y rapproches dangereusement ma vieille !). Mais c’est surtout une marque de pièces basiques, intemporelles avec notamment beaucoup de pulls, manteaux, gilets en maille, laine, mohair, cachemire dont on devrait tous avoir au moins une pièce dans son armoire. Oui j’ai pas de dressing, alors à l’ancienne dans mon armoire !

J’avoue que c’était tout de même difficile de faire un choix… est-ce que je profite de prendre une tenue un peu originale ? un basique ? un manteau alors que j’en ai déjà 15’000 ? un ensemble tailleur sport-chic ? Finalement j’ai opté pour un peu des deux :

  • un pull basique en cachemire dont j’adore la couleur et bien évidemment d’une douceur incroyable
  • un blazer en velours groseille. J’en avais pas en velours et en voulais justement un pour ma collection. J’ai hésité avec un en velours côtelé mais le côté Joker m’a trop convaincu

Les parfaites couleurs automnales, la coupe parfaite, j’ai pas eu besoin de beaucoup de temps en cabine pour dire je prends. Un immense merci donc à Caroll pour cette découverte et la tenue!

Jeudi

Halloween… Décidée à fuir la maison pour ne pas avoir à donner des bonbons à des enfants pas déguisés ou qui râlent parce que c’est pas le bonbon qu’ils aiment… j’ai opté pour la pièce Bajazet au Théâtre de Vidy, de mon plein gré et à ma demande. Vous l’avez peut-être suivi en direct et en story, ce ne fut pas une réussite ou plutôt oui, j’ai eu peur. Parfait pour la nuit d’Halloween.

C’est par hasard que je suis retournée sur le site du théâtre le jour-même pour découvrir que la pièce, qui semblait déjà bien barrée, durait approximativement 4heures avec entracte (Dieu soit loué) et contenait des scènes de nudité… Ayant décliné l’invitation pour le show Oh La La parce que les danseuses étaient pas assez habillées… je vous laisse imaginer mon degré de pruditude.

J’y suis tout de même allée, mi à reculons mi-intriguée. Le metteur en scène est une célébrité de la Volksbühne de Berlin, à sa tête pendant 25 ans. Eh bien je n’ai pas tenu jusqu’à l’entracte. Si le début est pourtant, la douleur, souffrance et folie va crescendo avec, pour ma part, l’acte 3, l’acte de non retour.

Si je comprends tout à fait sa notoriété, le travail des acteurs et la qualité de la pièce, je n’étais vraiment pas prête et suis beaucoup mais alors beaucoup trop classique et prude. Je n’ai jamais compris à quoi servait la nudité dans une pièce ou un ballet… pour moi cela n’apporte absolument rien.
Et j’ai eu du mal avec l’odeur de la clope qu’ils s’allument l’une après l’autre… oui oui la vieille ronchon du dernier rang, c’est bibi.
Mais je suis sûre que les afficionados intellectuels bobo lausannois ont su l’apprécier à sa juste valeur.

Le weekend!

Samedi

Le premier salon spécial vigneronnes suisses, Vigneronnes en scène. Etaient donc réunies 18 vigneronnes des 4 coins de Suisse. L’occasion de découvrir certaines ou redécouvrir nos vaudoises.

En plus de la dégustation, il y avait 3 ateliers, dont un d’initiation à la dégustation donné par Marie Linder, avec une approche différente mais tout aussi intéressante que le cours donné par Mes Vignerons.

Dimanche

C’était tranquille, enfin! Avec juste un petit shooting The Kooples#Clarins dans le noir qui dans ta tête donnait monstre bien mais que quand c’est toi qui poses ben c’est pas le même combat. Faudra juste que je change de modèle la prochaine fois :-p

Ce shooting parce que j’ai reçu, il y a quelques jours, un merveilleux paquet remplis de produits Clarins avec une palette magnifique, un fond de teint incroyable et une crème hydratante à tomber que ce soit l’odeur, la texture et le résultat.

Mais aussi les deux huiles confort (gloss) de la collaboration The Kooples Clarins. Ils m’ont tout de suite inspirés et le noir en apparence est top! Il devient rose au contact des lèvres.

oui mes carnets de notes matchent!

ça va se passer cette semaine:

Cette semaine s’annonce tout aussi chargée que la précédente entre un théâtre « classique » de Ionesco (dès 12 ans qui dure 1h20, j’ai vérifié cette fois !) un Wine & Dine spécial Porto au Lausanne-Palace (eeehhhh ouais!), un cocktail spécial Var au Cook’n show des Automnales, la 3e édition de la Fashion Fair et surtout mais alors surtout, une visite guidée du Grand Théâtre de Genève et le privilège d’assister à la général du dernier ballet Minimal Maximal au son de l’OSR ! #laconsecration !

Dimanche je dors !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like