Drôles de rires au Musée de Bagnes

Le Musée de Bagnes, ce charmant petit musée caché derrière l’église au Châble en Valais. Jusqu’au 12 septembre 2021, on y rit, on y rigole, on y sourit, on y glousse mais surtout on s’y questionne avec l’exposition « Drôles de rires, à la montagne ».

Après « Le Raclette », place au rire au Musée de Bagnes avec l’exposition « Drôles de Rires, à la montagne ». Un pléonasme me direz vous?! Eh bien pas tant que ça.
Qu’est-ce qui nous fait rire? Pourquoi et de quoi rit-on? Rit-on uniquement par joie ou bonheur? comme mécanisme de défense? par désespoir ou encore par autodérision? C’est là le type de questions qu’on se posera en déambulant entre les salles du joli Musée de Bagnes.

L’exposition

Le thème de l’exposition est donc le rire et plus précisément le rire à la montagne. Mais comment exposer et scénographier l’action de rire, quelque chose d’intangible et d’émotionnel, sans partir sur une simple galerie de tableaux/sculptures représentant des gens qui rigolent? Mélanie Hugon-Duc s’est donc penchée sur le sujet pour imaginer une exposition où l’on décortique le rire et l’humour, le tout mis en scène par Claire Pattaroni.

Je vous vois déjà froncer en vous disant oui mais c’est donc ciblé valaisan, suis vaudoise donc je vais rien comprendre! Certes on a pas forcément le même humour :-p mais de par l’imaginaire collectif et tout de même un certain background culturel identique, on comprend tout de même les allusions, les caricatures et les jeux de mots. Surtout qu’on ne peut s’arrêter que sur le visuel, on prend le temps de se questionner sur ce qu’est le rire culturellement parlant en regardant les vidéos, feuilletant les journaux.

Ce n’est donc pas une exposition comme les autres où l’on flânera entre les oeuvres d’art à se prendre en selfie, il faudra prendre le temps de s’arrêter, de regarder et de réfléchir. La partie la plus difficile pour mon cerveau de blonde mais heureusement que nous avons une chouette visite guidée par Mélanie Hugon-Duc. Un tout grand merci pour cette visite!!!

1ère étape: Les déclinaisons du rire

Pourquoi une pelote qui nous tricote tous les synonymes du rire?
Parce que c’est ce qui nous lie et rire renforce ces liens!

glousser…. ça ça me va bien

2e étape: Les montagnards font-ils rire?

Dès le 18e siècle et le Grand Tour, les montagnards sont confrontés aux nombreux touristes et dessinent de nombreuses caricatures finalement assez réalistes.
Pas besoin de remonter jusqu’au 18e siècle et les touristes, imaginez simplement la blonde citadine vaudoise qui débarque en Valais pensant faire une petite balade tranquille en e-bike avec ses petites baskets blanches alors qu’elle part pour une initiation au VTT de 3h.

Et le crétin des Alpes (valaisannes ou vaudoises? :-p) n’est pas q’une insulte du Capitaine Haddock… c’était aussi un journal.

3e étape: un petit cours de patois

Dans une des salles, on s’arrêtera quelques minutes pour apprendre le patois valaisan et toutes les variations du mot rire!
Bon on remarquera qu’ils rigolent toujours un verre à la main, mais je crois que ça c’est une donnée universelle.

4e étape: La Dzapate et les journaux de Carna

La Dzapate, né en 1946, est un des journaux satiriques Carnaval. On connait tous l’ampleur qu’à Carnaval en Valais, une véritable institution, où ce qui se passe à Carna reste à Carna ou pas…. Toutes ces petites anecdotes croustillantes et autres actualités sont relayées dans ces revues.

Si les commérages sont anonymes, il sera souvent difficile de ne pas reconnaître ou s’y reconnaître. Les auteurs frôleront parfois avec les limites de la médisance et on se sentira peut-être gênés mais cela sera contrebalancé par une sorte de fierté d’en faire partie.
Et comme dirait la Marquise de Merteuil, la honte est comme la douleur, on ne l’éprouve qu’une fois :-p.

5e étape: regarder les gens rire

Pour terminer notre visite, on change de perspective en se mettant à la place de l’humoriste observant les spectateurs rire, ou non…. une véritable chorégraphie de gestuelles et mimiques. On remarque les rires puissants, discrets, gênés qui collent ou non au physique.

Je sens que la prochaine fois que je vais voir un spectacle comique, je ne pourrai m’empêcher d’y penser et de me concentrer sur mes mimiques.

dernière étape: à méditer

Si j’ai mis autant de temps à écrire l’article c’est précisément pour cette dernière étape. Pas évident de retranscrire une exposition qui présente de l’immatériel, toute aussi esthétique soit-elle. Comment vous donner envie d’aller la voir alors que je ne peux pas juste vous dire, les tableaux sont jolis, les installations intéressantes etc…. eh bien, vu qu’on ne rit pas tous de la même chose, tout dépend de notre culture, éducation, background, âge, je ne peux que vous poser les questions suivantes:

  • pourquoi ou de quoi rit-on?
  • riez-vous parce que c’est drôle? parce que c’est gênant? parce que mieux vaut en rire?
  • de quand date votre dernier fou-rire?? (parce que moi je m’en souviens pas…)
  • utilisez-vous aussi l’humour comme arme de défense comme moi?

Merci au Musée de Bagnes pour l’accueil et la visite guidée qui est toujours utile pour ne pas passer à côté du message.

Infos pratiques du Musée de Bagnes

  • ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h et tous les jours de 14h à 18h en juillet/août;
  • Chemin de l’Eglise 13, 1934 Le Châble, 027 776 15 25 ou musee@valdebagnes.ch;
  • CHF 5.- l’entrée pour les adultes;
  • de nombreuses activités estivales sont disponibles en lien avec le musée.
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2021 Sabine Regenass
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like