Vous commencez à le savoir, entre les taches de dépigmentation sur le visage et mon habitude de me tartiner le corps toutes les 2 minutes quand je fais la crêpe sur la plage, il m’a donc fallu trouver LA marque de protection solaire qui me convenait le mieux. Et c’est suite à l’apparition de ces fameuses taches que ma dermato m’a recommandé Eucerin. C’était il y a en tout cas 5 ans et je n’ai jamais changé depuis. Alors quand Eucerin m’a contactée pour parler de leurs produits solaires, la chose s’est avérée assez facile, voire évidente.

On le lit un peu partout en cette période estivale et caniculaire, il faut se protéger du soleil! Pas juste pour éviter les coups de soleil mais les UV sont de plus en plus violents désormais et nocifs pour la peau, ils accélèrent son vieillissement – on a tous en tête la photo de veilles peaux toutes fripées orange sur la plage – , peuvent provoquer des cancers de la peau et, comme j’en ai fait les frais, peuvent faire apparaître des taches sur le visage, entre autres.

Si je ne peux plus rien faire (à part prendre des mesures drastico-chirurgicales pour les faire disparaître), ce n’est pas pour autant qu’il faut sortir découverte. C’est tartinade de SPF50 est indispensable tous les matins, même en hiver. Et comme j’avais et ai toujours une peau mi-ado-mi-vieille, un peu à la Benjamin Button entre un mix de boutons et de rides, il me fallait une crème qui ne soit ni trop grasse, ni trop riche, qui hydrate et protège.

Aussi, lorsque Eucerin, qui œuvre depuis 100 ans déjà et même pas une ride ( :-P), m’a contactée pour tester et parler de leurs produits solaires, j’ai accepté sans hésitation puisqu’ils faisaient déjà partie intégrante de ma routine, du moins pour le visage et c’était la bonne occasion d’essayer pour le corps.

Pour le visage jeune et moins jeune

Le coup de bol, je suis tombée presque tout de suite sur la bonne crème solaire (ça me changera des mecs…). L’heureuse gagnante est donc, depuis plusieurs années, la Eucerin Oil Control dry touch SPF 50. Pour moi elle me convient parfaitement.

  • pas grasse vu que c’est du « oil control »,
  • pénètre rapidement et ne colle pas. Ce séchage immédiat permet d’appliquer mon fond de teint directement.
  • le petit plus, elle matifie un peu, on ne brille donc pas (vous pouvez toujours rajouter du highlighter pour un effet glowy) et cela ne fait pas des sortes de pâté quand on applique quelque chose par-dessus.

Après, si on s’expose au soleil, il ne faut pas oublier d’en remettre. Juste une couche le matin ne suffit pas… #noteàmoimême.

Je ne vais pas vous faire un copier/coller de ses composants, si vous voulez des termes plus scientifiques, tout est très bien expliqué sur leur site.

Bon mais maintenant que j’ai largement dépassé la trentaine, à part quelques boutons tous les 30 du mois, j’ai passé à la version « veille peau » avec la crème Photoaging Control Face Sun Fluid SPF 50. D’après la notice, sa formule combine deux technologies qui protègent la peau contre les dommages dus aux UV, notamment les taches de vieillesse (ah ben tiens), et qui hydratent intensément afin de réduire visiblement les rides sur le visage et le décolleté (oui là aussi il faut que je pense à en mettre parce que j’ai des rides même là… on va dire que c’est parce que je dors sur le côté hein..). Et comme il y a aussi de l’acide hyaluronique, on est hydratées et retendues (‘fin un pti peu).

Niveau texture et application les deux crèmes sont exactement pareilles, elles ciblent juste sur des problèmes différents mais avec la même efficacité protectrice contre les UV. A vous de choisir selon votre type de peau.

Pour le corps

J’ai pu aussi commencer à tester la crème solaire pour le corps Eucerin Sensitive Protect Sun Lotion Extra Light SPF 30. Elle tombe à pic vu que je passe mes weekends et fins de journée à la plage au soleil.

Ma peau du corps n’est pas du tout comme la pourrie de mon visage ! Et malgré ma blondeur, je n’ai pas vraiment une peau de blonde/rousse. Je bronze relativement bien et de la 30 suffit, même aux Caraïbes. Si j’y reste assez longtemps cela me fait une jolie peau dorée avec un blond chatoyant. Mais bon… ça arrive rarement. Reste que dès que je m’expose au soleil, j’ai pris le réflexe de me créééémer, et ce depuis toute petite.

Par contre je suis un peu une angoissée et me tartine dès que je sens que ça chauffe, donc très souvent. Mais pour une personne normale c’est, je crois, toutes les 2 heures et 20 minutes avant exposition au soleil sans oublier d’en remettre après la trempette même si elle est censée être waterproof. (Je n’entrerai pas dans le débat de la crème solaire bio naturel pour le bien-être des poissons vu que je me baigne pas ou peu et que ce n’est pas le propos).

Un des critères les plus primordiaux, à part une efficacité protectrice probante, c’est qu’on veut pas que cela colle, que ça sèche rapidement, ne soit pas trop huileux et qu’il ne nous en reste pas plein les mains après le crémage. Ici la texture est légère, un peu comme celles pour le visage, sans odeur et, bon point, pénètre rapidement. Niveau protection, je n’ai eu le temps de l’utiliser qu’à deux reprises mais je n’ai pas attrapé de coups de soleil en tous les cas en l’appliquant une fois avant d’aller m’exposer et avec quelques retouches ponctuelles.

Mais pourquoi cette crème plus qu’une autre alors, me direz-vous?! Eh bien je n’ai pas de réponse exacte à vous donner… Chacun sa crème et sa marque de prédilection, certes. Comme je n’ai jamais changé – on ne change pas une équipe qui gagne, parce qu’on sait jamais sur quoi on tombe (c’est comme en amour :-p) – cette crème a toujours été mon meilleur allié, été comme hiver. Elle ne m’a pas donné de bouton par son « oil control », ne m’a pas donné plus de taches par sa bonne protection contre les UV, me protège des coups de soleil, hydrate ma peau et me laisse un hâle doré sur toutes les surfaces (et y en a!). Alors je ne sais pas quoi demander de plus??

en partenariat avec www.eucerin.ch

3
Share: