Comment se ruiner en 10 minutes au Théâtre de Beausobre en 2018/2019

Chaque saison c’est la même histoire pour le malheur de mon porte-monnaie mais le bien du reste. La programmation du Théâtre de Beausobre est exceptionnelle, un joyeux mélange de danse, musique, humour, théâtre, découverte, contemporain, classique, bref, impossible de se dire allez cette fois je ne prends qu’un billet, voilà pourquoi.

Il y a 2 semaines c’était l’annonce de la programmation de Beausobre. J’ai hésité à regarder pour essayer (je dis bien essayer) de résister à la tentation. Mais comme je ne suis qu’une faible femme, il ne m’a pas fallu longtemps pour cliquer sur « découvrir le programme » (on a le clic facile dans la famille). Et là c’est la boîte de Pandore… que des noms connus ou moins connus, des artistes à voir au moins une fois sur scène ou revoir, du local, du moins local. La billetterie n’ouvrira que le 3 juillet, j’ai peut-être une chance, d’ici-là, d’oublier ou de gagner au loto.

Raté, mardi matin 3 juillet, 8h, rappel outlook, devant l’ordinateur… 7 pièces et un gros trou sur la carte de crédit plus tard j’étais en possession de mes petits billets. Et encore ce n’était qu’une sélection…

Danse

Si on retrouve quelques « habitués », Beausobre nous fait (ou me fait) toujours découvrir des compagnies de danse contemporaine dont j’aurais pu entendre parler mais jamais vu sur scène. Et pour vous teaser un peu ils mettent toujours une petite vidéo ce qui est bien pratique :

Dérèglements par la compagnie 3e étage, les solistes et danseurs de l’Opéra de Paris dont François Alu et ses sauts gigantesques. J’avais justement découvert cette compagnie à Beausobre il y a deux ans et étais complètement tombée sous le charme. Par contre ils décident toujours de revenir lorsque je suis absente (en mai à Genève, j’étais à Amsterdam et là je serai manifestement en Tanzanie… ça fait un peu loin…). Mais franchement cela vaut la peine ! le 25 novembre à 17h

 

*Giselle, Dada Masilo, ou la revisite de l’iconique ballet classique. Je me réjouis de voir comment ils vont détourner la fameuse diagonale de pointes, au moins elles s’évitent cette torture. Mardi 19 mars à 20h

Crossroads to synchronicity, par la compagnie Carolyn Carlson, ponte de la danse contemporaine. J’hésite encore, on verra le moment venu. Mardi 2 avril 2019 à 20h

Théâtre et humour

Beausobre est l’endroit parfait pour avoir accès au théâtre de boulevard à la parisienne ! Il a fallu tout de même faire un choix mais voilà tous ceux qui m’auraient plus (en même temps j’aurais pu tous vous les mettre) et tous ceux auxquels je vais assister (*).

En attendant Bojangles, d’après le roman d’Olivier Bourdeaut. Bojangles étant la chanson de Nina Simone. L’histoire d’un couple qui danse et rêve sa vie depuis un château en Espagne. 31 octobre à 20h

*Non à l’argent, avec Pascal Légitimus. Un architecte fauché révèle à sa famille qu’il ne veut pas encaisser les 162 millions gagnés au loto… 1er et 2 novembre 2018 à 20h.

Vous n’aurez pas ma haine, d’après le livre d’Antoine Leiris avec le beau Raphaël Personnaz (vous savez, Marius !) tout seul sur scène. Bon cela parle des attentats du Bataclan… même si cela doit être « beau » et bouleversant, j’ai de la peine à aller au théâtre pour y pleurer… mais j’hésite beaucoup. Nous verrons le moment venu avec Virginie ;-). 6 novembre à 20h

*Ramsès II, avec François Berléand (j’adore !), non on ne va pas parler pyramides et pharaon manifestement, mais juste d’un retour de voyage d’Egypte. 13 et 14 novembre à 20h

La Perruche avec Arié Elmaleh (oui oui le frère de Gad) et la jolie Barbara Schultz, ou l’épineuse question de l’épanouissement dans le couple… 4 décembre à 20h

*Différent, Ahmed Sylla. Cela faisait un moment que je voulais le voir en vrai mais il n’est venu qu’une fois à Genève… et puis je l’ai vu dans le film l’Ascension, il est pour moi un mix entre un mini Omar Sy et Gad Elmaleh, je me réjouis !! Emilie réserve la date si tu oseras laisser Jules dans 5 mois ☺. 15 décembre à 19h

Tant qu’il y a que de l’amour avec Marie-Anne Chazel, Patrick Chesnais et Valérie Bègue (oui je ne la savais pas actrice) ou l’histoire d’un couple qui divorce après 30 ans de mariage. 16 et 17 janvier 2019.

*La raison d’Aymé, avec Gérard Jugnot, de et part Isabelle Mergault qui joue le rôle de la gold digger. Inutile de préciser que finalement peu importe la pièce, juste voir Gérard Jugnot en vrai (bon de loin vu ce qu’il restait comme place à 8h15…) me suffisait comme argument et convaincre mes parents de m’accompagner. 5 et 6 février 2019 à 20h (en plus presque pour mon anniversaire… bon à 10 jours près quand même)

Nuit d’ivresse, avec Jean-Luc Reichmann, maintenant qu’il n’est plus dans les amours…, qui joue le rôle d’un animateur vedette de télé… rôle de composition ☺. Et le texte est de Josiane Balasko, rien que ça. 9 et 10 février 2019

*La nouvelle, avec Mathilde Seigner et Richard Berry, et même des chorégraphies de Marie-Claude Pietragalla. C’est la présentation de la nouvelle future belle-mère après 20 ans de veuvage. 12 et 13 février 2019

Sois 10 ans, de Kev Adams (il reste une dizaine de places…). Là aussi j’ai hésité, il est marrant ce petit et je pense qu’il doit être mieux tout seul sur scène qu’en duo avec Gad Elmaleh, nous avions tous été un peu déçus… 15 février à 20h (pour le coup là on se rapproche plus de mon anniversaire, j’dis ça j’dis rien)

Le Fils, avec Yvan Attal qui essaie de sortir son fils des affres de l’adolescence. 21 février

Emmanuel, le one man show de Manu Payet, que j’écoutais tous les matins sur NRJ quand j’étais jeune quand même… 23 mars à 19h

Duels à Davidejonatown, un western vraiment à l’ouest mis en scène par et avec mon Artus. Bon j’avoue j’y vais parce que c’est lui… nous craignons tout de même que ce soit un peu trop… déjanté et en dessous de la ceinture pour nous mais bon. 12 avril à 2019, Emilie Jules aura presque un an, tu seras libre :-p

Et il y en a également pour le jeune public mais bon… comment dire, je ne m’y connais pas mais alors pas du tout.

Vous comprenez maintenant mieux ma « douleur », rien qu’à la lecture des noms, en devant en évincer certains… et c’est sans compter que nous n’avons pas encore toute la programmation de Beaulieu, ni pris les billets au TKM, ou au Reflet à Vevey ou à l’Octogone à Pully, entre autres. Il n’existe pas un abonnement spécial blogueuse blonde fauchée ??

Bref, vivement la rentrée et merci Beausobre ♥ !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

4
Share: