Il delizioso ristorante InVivo à Morges

Si, comme moi, vous êtes fans des authentiques restaurants italiens du Sud tels que Amici, Saint-Paul ou encore la Poesia, vous allez adorer l’InVivo à Morges. Je vous  emmène pour une savoureuse dégustation!

Vous connaissez ma passion pour la cuisine italienne (et les Italiens :-)) alors quand j’ai appris, grâce à la blondeboheme, qu’un nouveau (pas si nouveau en fait) restaurant italien était ouvert à Morges, j’ai évidemment sauté sur l’occasion de le tester pour mon anniversaire en février dernier.

Capture d_écran 2018-03-17 à 14.44.21

Peut-être que la Maison d’Igor à Morges, ne vous est pas inconnue, du moins de nom. Cette magnifique maison de maître qui se trouve à l’entrée de la ville. Et Igor simplement parce que Stravinski, Igor de son prénom, y a séjourné entre 1915 et 1917. Il fut un temps où son restaurant s’appelait la Table d’Igor, si c’était pas bien trouvé… puis l’an dernier, soit au mois de janvier, c’est en mains italiennes que la table est tombée.
Oui vous avez bien lu, janvier 2017! et je n’y vais que maintenant me direz-vous?! Eh bien oui, mieux vaut tard que jamais.

Le restaurant

Ce restaurant, dans la veine des italiens pures souches qui remplacent désormais nos pizzerie, offre une carte peu chargée, exit les carbo et bolo, quelques antipasti, 4 primi, et 4 viandes/poissons mais authentique et du sud de l’Italie. Ce qui est entièrement suffisant car on a envie de tout goûter et les choix sont déjà bien assez cornéliens.

rsz_invivo-morges-maison-igor-chicandswissOn a donc été accueillies comme des princesses en ce vendredi 16 février, magnifique date. Une grande table, dressée dans une des deux salles du restaurant qui donne directement sur le jardin/parc que l’on pouvait deviner au travers des baies vitrées, nous attendait avec plein de petites bulles de Prosecco bien fraîches.

 

Jasmine et son grand sourire, adjointe et responsable RP, était aux petits soins, le gérant Salvatore Rizzo, nous a expliqué tous ses bons petits plats des Pouilles et justement conseillé en vin, Mara Salcuni, l’assistante Mara aux aguets, le chef, Gennaro Durante et son sous-chef, Nello di Meo, tous deux napolitains, en cuisine prêts à dégainer aux fourneaux!

Les entrées

Nous avons eu droit à un véritable festival de saveurs!
Tout commença par un petit amuse bouche, un feuilleté au fromage blanc tout mignon pour nous ouvrir l’appétit, arrivent ensuite 2 énormes plateaux d’antipasti (qui auraient limite suffit comme repas, mais on était pas là pour faire léger) avec des légumes grillés (poivrons, artichauts), de la charcuterie, des fromages, des petits poivrons farcis, de la foccacia maison, une pure tuerie et un clafoutis thon olives je crois, un délice.
Mais ce n’était pas tout! Il y avait aussi de fines tranches de poulet vapeur au foie gras (eh ouais on s’est pas fichu de nous) et une sorte de sashimi de cabillaud.

Les plats

Viennent ensuite les pâtes (primi) toujours aussi originales pour un palais suisse. J’ai évité de prendre les « simples » pâtes à la tomate. Simple n’est pas forcément le bon mot…. c’était un pesto de tomates séchées, artichauts, graines de fenouil et j’en passe.

Processed with VSCO with a6 preset

Spaghetti à la “Chitarra“ frais aux artichauts sautées et pistou de tomates séchées avec graines de fenouil, pignons et basilic

et ai donc opté pour des pâtes à la purée de brocoletto (un gros brocoli entre le brocoli et la cime di rapa, oui je fais genre je m’y connais…j’ai juste demandé au chef) et carpaccio de gambas le tout un peu citronné.

rsz_pasta-brocoletti-gamba-invivo-morges-chicandswiss

Paccheri à la crème de brocolis du Salento, gambas rouge de Sicile et est de lime

Un vrai délice. Peut-être pas le plus photogénique des plats mais le mélange était fameux! En plus la pasta fresca est cuite à la perfection (certains les trouveront peut-être un peu trop al dente mais je préfère).

Vous aurez peut-être vu sur la carte des pâtes au pecorino à la truffe, eh bien non je n’ai même pas craqué pour ce plat. J’innove avec l’âge. Personne ne s’est lancé dans la viande ou le poisson ce soir-là, j’avoue avoir longuement hésité avec la tagliata de thon aux pistaches et amandes… c’est la bonne excuse pour y retourner et la goûter! Et si vous ne pouvez pas attendre pour connaître le verdict, Ludivine l’a testé pour nous car elle y retournait le soir d’après…

Les desserts

Capture d_écran 2018-02-18 à 22.13.24Bon pour le coup j’ai pas fait original mais je ne peux que difficilement résister au tiramisù. En plus sa préparation est digne d’un vrai show à l’américaine! Salvatore arrive avec d’un petit chariot, d’une râpe et d’une plaque de chocolat qu’il saupoudre généreusement sur notre part de tiramisù. Un délice qui change du chocolat en poudre habituel et avec lequel on s’étrangle parfois… (oui blonde…!)
Et vu la portion, autant vous dire tout de suite qu’on en a pris 1 pour 2 et encore j’ai pas réussi à terminer…
Il y avait également une délicieuse crème brûlée à la pistache et j’en passe.

Le reste  de la carte est dans la gamme de prix que nous connaissons, soit entre CHF 25.- et 27.- le plat de pâtes et une quarantaine de francs pour les viandes/poissons. Donc des prix plus que raisonnables au vu des portions généreuses et bien servies! Ils ont même un plat du jour à 23.- pour ceux qui ont la chance de travailler dans la région.

Quant aux vins, forcément une majorité d’italiens, je ne me voyais pas prendre autre chose de toute façon. La gamme de prix oscille entre CHF 45.- et 200.-, nous avons choisi un Primitivo des Pouilles (évidemment) sur les conseils du gérant, à moins de CHF 50.-, il était tout simplement parfait!

La Maison d’Igor

On a même pu visiter une des chambres, la Pulcinella, avec un petit spritz à la main, qui doit faire, à peu de choses près la taille de mon appart, et la salle de bain celle de mon salon. Simple mais avec beaucoup de charme et de cachet, j’y serais bien restée.
Ludivine y a séjourné également et vous en parle toujours dans son article. Pour ma part, je pense y faire une petite retraite au printemps pour profiter du magnifique parc entourant la propriété.

Processed with VSCO with a6 preset

Après tout ça vous avez compris que j’ai passé un formidable anniversaire et que je ne remercierai jamais assez toute l’équipe de l’InVivo (et mes copines accessoirement <3) pour ce magnifique moment.
Je ne peux que vous encourager à courir à Morges pour déguster tout cela, ce n’est qu’à 10 minutes en voiture de Lausanne!

Buon appetito a tutti!

Sabine

Questions pratiques

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

0
Share: