Scènes de la vie conjugale – au théâtre!

Jeudi soir, petit théâtre entre copines à l’Octogone de Pully pour y découvrir la belle Laetitia Casta et le beau Raphaël Personnaz nous donner une version très réaliste de la vie de couple…Petit compte-rendu!

Même si je ne suis pas des plus compétentes en la matière, j’ai décidé de mettre un peu l’accent sur la culture, les pièces, les expos, les ballets de par chez nous sur le blog. Et non plus en me cantonnant à vous les citer « bêtement » dans un agenda mais en vous en faisant tout de même un petit compte rendu sans aucune prétention et ce même si la pièce est déjà passée ou complète.

C’est aussi l’occasion de vous parler de tous ces lieux culturels car, mine de rien, l’offre régionale est loin d’être négligeable et de grands acteurs comme des « en devenir » passent par chez nous.

J’ai besoin de préciser que mon avis n’engage bien évidemment que moi sans prétention (ni intérêt n’est-ce pas) et le but n’est pas d’en faire une critique hautement intellectuelle (haha vu que je ne le suis de loin pas ce serait difficile et déplacé) mais plutôt de vous faire part de mon ressenti dans le but de rendre tout cela un peu plus accessible. Ben oui si une blonde comme moi comprend et apprécie une pièce, tout le monde peut non? Car malgré les croyances urbaines, le théâtre n’est pas fait que pour l’élite bourgeoise lausannoise, les têtes grisonnantes ou encore les classes qui viennent voir (ou dormir) une pièce lue à l’école. Pourquoi ne pas voir le théâtre comme le Netflix actuel, qui nous fait passer du virtuel à la 3D d’autant plus que nous avons la chance d’avoir le passage d’acteurs exceptionnels comme dernièrement Thierry Lhermitte, Francis Huster, Fanny Ardant et Bernard Menez, puis François Berléand, Kad Merad, Clémentine Célarié et j’en passe.scene-de-la-vie-conjugale-casta-perronnaz

Scènes de la vie conjugale

Je commence donc avec la pièce d’hier soir à l’Octgone à Pully, Scènes de la vie conjugale avec Laetitia Casta et Raphaël Personnaz. C’est à l’instigation de Virginie (une de mes photographes :-p) que nous avons pris les billets pour cette pièce, j’avoue sans même lire le synopsis. Le nom de Laetitia Casta suffisait pour convaincre (même si elle nous a volé Louis Garrel…).

L’histoire

Adaptée de la série en 6 épisodes d’Ingmar Bergman, la pièce reprend, en 6 « actes », ces scènes de la vie de couple ou plutôt son évolution, voire descente aux enfers, c’est selon :-p

On commence donc avec la présentation du pseudo couple parfait et heureux qui se raconte, lui plus qu’elle…

scene-de-la-vie-conjugale-casta-perronnaz2

Ensuite cela part en sucette, comme d’habitude (#nonjenesuispasaigrie), lorsque le mari annonce finalement qu’il la quitte pour une autre, plus jeune, plus fraîche et dynamique blablabla…ben tiens…tous les mêmes comme dirait Stromae.

S’ensuit bien évidemment les étapes que le couple traverse suite à cette nouvelle qui remet tout en cause aussi bien leur vie que leur « existence personnelle individuelle ».

Les acteurs

Laetitia Casta

scene-de-la-vie-conjugale-laetitia-casta.PNGPas besoin de la présenter, même si son nom nous fait plus facilement penser à la mannequin qu’à l’actrice et pourtant…

Très surprise en bien par son jeu, elle incarne parfaitement la jeune femme bourgeoise un peu nunuche qui s’est perdue dans son couple et complétement effacée par son conjoint mais qui finit (enfin) par s’émanciper.

Raphaël Personnaz

CaptureC’est Marius! Ou vous l’avez sûrement vu aussi dans Quai d’Orsay, La Princesse de Montpensier (oui bon d’accord je dois être la seule à l’avoir vu…) ou encore Anne Karénine (une énième version certes). Il a également été nommé aux Césars comme meilleur espoir masculin et bien évidemment très mignon, ce qui ne gâche rien!

Je vais peut-être pas être objective, j’étais au 3e rang…<3 mais quel talent! Il jouait comme si la scène se passait dans notre salon, je me serais presque crue dans le mien avec Pauline Paula dans la pièce. Pas surjoué, pas récité, bref, très réaliste et, pour ma part, c’est ce que je recherche dans une pièce, le côté « comme dans la vraie vie ».

Verdict

Et c’est bien ce que j’en retiens, c’est comme dans la vraie vie, ils soulèvent les problèmes de tout un chacun, même si, comme on me l’avait déjà gentiment fait remarquer il y a plusieurs années, « qu’est-ce que j’en sais moi des histoires de couples hein… » et pourtant j’aurais cru revivre certains passages, surtout un (sans rancune si tu lis cet article :-)).

La mise en scène est sobre, épurée (oui ça veut dire la même chose..), deux acteurs, deux caissons, un simple fond à la Hitchcock d’arbre avec des oiseaux. Pas de chichi qui embrouille la pièce. Tout est fait pour que les acteurs soient les seuls rôles principaux sans aucune autre distraction.

J’avais un petit peu peur que ce ne soit trop pesant. J’aime aller au théâtre, cinéma etc. pour me détendre avec un peu de légèreté après une « dure » journée de travail, et la cerise sur le gâteau, cette pièce est un mélange de rires et sourires, de peur et de réflexions. Ou du moins je suppose que beaucoup de couples, après avoir vu la pièce, ont dû se poser quelques questions philosophiques ;-).

Bref, nous avons passé un excellent moment, divertissant mais profond. Alors si vous avez l’occasion, foncez la voir! Pas certaine malheureusement que la pièce ne revienne en Suisse…il faudra ouvrir l’œil.

Scènes de la vie conjugale avec Laetitia Casta et Raphaël Personnaz
Auteur : Ingmar Bergman

Mise en scène : Safy Nebbou
Adaptation : Jacques Fieschi et Safy Nebbou
Assistante à la mise en scène : Natalie Beder
Scénographe et collaboration artistique : Cyril Gomez-Mathieu
Production : Théâtre de L’oeuvre
Durée: 1h30 sans entracte

0
Share: