L’Orchestre de Chambre de Lausanne

L’Orchestre de Chambre de Lausanne, ou OCL pour les intimes, ne viendra certes pas jouer dans votre chambre à coucher mais offre des concerts classiques, et un peu moins classiques, depuis de nombreuses années, 75 même! Il est donc temps que nous en parlions un peu.

De part ma courte et lointaine pseudo « carrière » de danseuse classique, j’ai été bercée par la musique classique (et je m’en suis rendue compte lors du blind test dont je vous parlerai plus bas). Et même que j’ai souvent assisté à des opéras dès mon adolescence et quelques concerts classiques, de mon plein gré! Mais je dois avouer que j’ai toujours eu un peu de peine à rester plusieurs heures à écouter de la musique classique dans une salle sans avoir un ou deux tutus qui débarquent sur scène.

L’OCL

Vous l’avez compris l’OCL est le diminutif d‘Orchestre de Chambre de Lausanne. Mais pourquoi chambre? Bon j’avoue j’aurai peut-être pas l’explication la plus intellectuelle, mais comme c’est là-dessus qu’on m’a un peu attrapée lors de mon entretien d’embauche, du moins sur la notion de musique de chambre, j’ai décidé de commencer une spécialisation dans l’explication du terme. J’ai encore du boulot…

Un orchestre de chambre est nommé ainsi pour son côté un peu intimiste, de petite taille (30/40 musiciens, petite taille tout est relatif), en opposition au philharmonique par exemple. Cette nomenclature date de jadis et naguère, à l’époque lorsqu’ils jouaient effectivement presque dans votre chambre, ou plutôt dans des salons privés grâce à notre bon vieux Louis XIV, par opposition aux salles d’opéra.

Le programme de l’OCL

L’OCL propose de nombreux concerts, évidemment, mais sous différentes formes:
1) les concerts du mardi soir à la Salle Métropole à Lausanne appelés les Grands Concerts;
2) les dominicales, qui ont lieu, ô surprise, les dimanches;
3) les entractes, si vous ne savez pas quoi faire de vos pauses de midi du mardi. Petit concert à 12h30 au prix de CHF 15.-;
4) y a même pour les plus petits, ou débutants… avec les découvertes, des concerts de 50 minutes le mercredi après-midi à la Salle Métropole toujours;
5) sans oublier les tournées, les opéras et autres spectacles, comme par exemple récemment lorsqu’ils ont accompagné la projection du film Nosferatu au Capitole.

Les découvertesLes dominicales

Le Club OCL

Ce Club OCL est ouvert aux 16-36 ans aimant la musique classique (pas besoin d’être musicien de haut niveau pour y adhérer!) et qui propose bon nombre d’activités après les Grands Concerts du mardi, au Duke’s Bar situé au Rôtillon.
De plus, si vous faites partie du Club, vous aurez droit à un tarif préférentiel de CHF 7.- pour les Grands Concerts ainsi qu’une boisson offerte à l’afterconcert! Une affaire!

Le blind test

Comme exemple d’afterconcert, j’ai assisté (non je n’ai pas participé…!) à un blind test de musique classique. Un moment complètement décalé mais que j’ai adoré. Bon ma tête quand j’ai vu qu’il y aurait 30 oeuvres à découvrir mais ça a passé relativement vite! En plus, sur les 30 titres, 5 étaient joués live avec quelques musiciens de l’OCL qui avaient encore l’énergie de venir dans un bar à 22h30 un mardi soir!

Eh bien contre toute attente, j’ai quand même réussi à en reconnaître une petite dizaine. Bon évidemment, incapable de sortir le titre de l’oeuvre, mouvement ou autre. Mais on se rend compte que, finalement, nous avons tous, inconsciemment, notre répertoire.
En toute transparence, j’avais l’impression d’être Omar Sy dans Intouchables…

Quelques exemples de connaissances inconscientes

Le plus connu de tous, du moins pour les vieux comme moi, c’est Carmen de Georges Bizet. Ok peut-être ne connaissez-vous pas le compositeur ou même l’opéra, mais tout le monde est capable de sortir « ah c’est la pub Ajax » non?!.
Pour la peine je vous mets un petit extrait!

Et pour vous donner une idée des titres reconnus du blind test, il y avait du Mozart, Le Lac des Cygnes de Tchaikovsky, Pierre et le Loup de Prokofiev (que ma maman nous faisait écouter toutes petites mais typiquement, je n’aurais pas été capable de donner le nom du compositeur).

ou même l’Odyssée de l’Espace! haha oui oui c’est un classique!

Ebauches d’astuces pour aller voir un concert classique sans bouder tout le long

Vous allez certainement me dire non « mais c’est chiant un concert classique, déjà que la musique classique j’écoute pas… » etc. etc. Certes, cela paraît toujours un peu inaccessible… et pourtant il y a quelques astuces pour commencer à l’apprécier en plus de pouvoir ensuite frimer au Trivial Pursuit.

  • La musique adoucit les mœurs, c’est bien connu (bon ok peut-être pas Walkyrie de Wagner.…) donc c’est la bonne occasion de profiter d’un petit moment de tranquillité pour réfléchir au but de sa vie ou sa liste des courses.
  • Si vous tombez sur un fringant chef d’orchestre, la valse des archers et du chef lui-même peuvent être une chorégraphie rien qu’à eux seuls. Ce fut le cas lors du Pas si classique de Montreux par exemple. Ce petit monsieur relativement frêle qui s’agite à chaque mesure était un plaisir à regarder et donne automatiquement la patate.
    Car oui, le chef d’orchestre fait beaucoup même si moi non plus je comprends jamais à quoi il sert vraiment et encore moins ces gestes. Apparemment c’est aussi lui qui fait l’affiche de certains concerts mais je ne les connais pas encore assez pour vous en conseiller 😉
  • Messieurs, il y a de très jolies harpistes, pianistes, violonistes ou encore violoncelliste, toujours sur leur 31! Les hommes sont habituellement en costume trois pièces mais perso ce n’est pas ce qui me fait le plus rêver.
  • Et en écoutant bien, vous vous rendrez compte qu’en fait telle ou telle pièce était dans tel ou tel film ou dessin animé. D’ailleurs, je vous ferai bientôt une petite compile pour vous le prouver!

Infos pratiques

  • lieu des concerts: Salle Métropole, Lausanne. Donc super bien située proche du Flon, du parking, des bus
  • il y a bien évidemment une billetterie en ligne
  • les tarifs: vous avez plusieurs types d’abonnements dont un à CHF 99.- pour tous les Grands Concerts. Sinon c’est entre 30.- et 70.- en plein tarif. Et on voit bien de partout à la Salle Métropole donc son premier prix convient très bien!
  • www.ocl.ch
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like