Weekend à Marseille

Ou quand tu décides de descendre à Marseille pour aller voir le concert « historique » de Soprano et que tu en profites pour te faire un petit weekend dans le Sud.

C’est donc un peu par hasard et sur un coup de tête, après avoir dû écourter notre présence au concert de Soprano à Paléo pour cause d’intempéries et de peur de cystite le lendemain, que nous avons réservé sur un banc au bord du lac de Lugano, nos billets pour son concert au Stade Vélodrome à Marseille. Après Nice, direction Marseille!

Comment s’y rendre

Profitant ainsi de se faire un petit weekend à Marseille, ville que je ne connaissais pas.
1) 1er point positif, Marseille en TGV direct depuis Genève c’est les 3h37, soit comme pour aller à Paris et on arrive en plein centre.
2) 2e point positif, il y a la mer et le climat du Sud !
3) 3e point positif, les marseillais sont d’une gentillesse incroyable. Pis avec leur accent chantant… et c’est le berceau d’IAM.
C’est donc par le TGV de 8h41 à Genève, arrivée prévue à destination, 12h18, que je suis descendue dans le Sud. Découvrant que je pourrai même me prévoir un petit weekend à Avignon la prochaine fois par le même train!

Par contre, évitez absolument le retour avec le changement à Lyon ! La partie Lyon-Genève ne prend pas les réservations de place, les wagons sont plus vieux que moi avec encore des rideaux qui sentent le vieux, sans prise, un retour très long et pas des plus agréables.

Y loger

Nous avions regardé pour quelques hôtels mais pas convaincues on a finalement opté pour un Airbnb. Le choix se fit par défaut des disponibilités mais tellement diversifié avec des rooftops, des modernes, dans les quartiers historiques, notamment Le Panier. C’est là que nous avons pris nos quartiers pour le weekend.
Si apparemment, ce n’était soit-disant pas un quartier sûr, nous n’avons eu aucun problème ni nuisance. A part le camion nettoyeur de rue le dimanche matin à 6h…
On ne peut que recommander l’emplacement.

A visiter

LE PANIER

C’est donc le quartier historique de Marseille, à quelques pas du Vieux-Port ou du Mucem, tout est faisable à pied.

Le quartier est effectivement plus que charmant avec ses maisons de couleurs, ses vieilles enseignes et la lessive séchant à la fenêtre.

Sans oublier tout le street art. A chaque mur son oeuvre. La ville propose même des visites guidées.

A visiter dans Le Panier, outre ses jolies ruelles, la Veille Charité parce que charité bien ordonnée commence par soi-même. Bon on était à 2 minutes à pied de ce vieil hospice mais on a quand même réussi à oublier de le visiter. Ce sera donc pour la prochaine fois.

Par contre, comme de par hasard, on a pas manqué les bistrots. Nous avons pris notre premier repas au Rendez-vous des Amis sur la place des Pistoles. On doit avouer que c’est grâce à un monsieur dans une boutique qui en parlait a ses copains et comme on avait l’oreille qui trainait…

Déjà rien que pour le mobilier de terrasse vert menthe super design mais aussi pour l’originalité de la carte avec des tapas, des plats et des desserts bien du sud.
J’y ai d’ailleurs bu un pti verre de blanc du sud : La Clape (Coteaux du Languedoc) qui a très bien passé. Faut toujours boire local!

Deux glaciers nous avaient été conseillés : le Glacier du Roi et Vanille Noire.
On a commencé par le Glacier du Roi mais en voyant la carte (on voulait s’asseoir) et la boule à 6 euros on est vite reparties pour tester la Vanille Noire au sens propre et figuré, une glace vanille légèrement salée et noire. Personnellement, je n’y ai pas trouvé un grand intérêt. Le côté salé faut vraiment le savoir et la glace était très aqueuse. Voilà c’est plus pour le fun d’avoir une glace noire que pour le gustatif.
Mais à en croire les avis sur TripAdvisor, je suis apparemment la seule à avoir cet avis sur la question (comme d’habitude…).

LE VIEUX PORT DE MARSEILLE

En 3 minutes en descendant du Panier, vous êtes au Vieux Port.

Le matin animé par les pêcheurs qui vous vendent leurs poissons encore sautant dans leur vasque, le marché pour dénicher des savons de Marseille à 2€ pièce.

L’après-midi, place aux danseurs de rue, entre pyramide humaine et breakdancers et quand vient le soir, le magnifique coucher de soleil qu’on admire en sirotant un petit thé à la menthe.

Le soir direction le quartier Saint-Victor. Le Graal des bars et restaurants en tout genre ! Nous avions reçu quelques recommandations et sommes parties pour La Ruche, un bar à vins et tapas.
Le plan de départ était de juste y prendre l’apéro avant d’enchaîner avec La Taqueria Loka juste à côté mais 5 verres plus tard c’était trop tard…on a dansé le MIA.

COURS JULIEN ET LE QUARTIER NOAILLES

Sans programme ou itinéraire définis, nous avons visité Cours Julien.

L’antre du street art un peu undergroundo-ethnique. Il faisait un peu grisouille ce jour-là, et les rues étaient encore très peu animées malgré qu’on soit un samedi midi… Si on décèle facilement le potentiel de ce quartier, je l’ai du coup trouvé un peu mort, voire glauque mais ce sera l’occasion d’y retourner lorsque que Valentine s’y sera installée hein.

Depuis Cours Julien, nous sommes descendues au Quartier des Noailles. Le quartier populaire de la diversification par excellence. Une vraie fourmilière autour du petit marché, avec des beaux légumes, des épices et tant d’odeurs qui nous transportent hors Marseille et du temps.

Dans le coin on nous avait également suggéré Olga pour un brunch.
Ils ouvraient à 11h alors telles les bonnes suisses on est arrivées à 10h55…. sauf qu’à 11h15 on a quand même appelé pour savoir s’ils allaient ouvrir. Pas de réponse mais le rideau de fer s’ouvre et un jeune homme s’excuse ils sont à la bourre. Les lendemains d’hier sont difficiles partout :-p

Bon l’endroit est effectivement sympa et instagrammable mais je n’ai pas trouvé la nourriture exceptionnelle…

NOTRE-DAME-DE-LA-GARDE

Notre passage à la fameuse Basilique Notre-Dame-de-la-Garde fut bref… Oui par flemme on a grimpé en bus, n° 60 depuis le Vieux Port. Vous pouvez aussi prendre le petit train touristique bondé… Une fois arrivées là-haut comment dire… on a pas fait long. Certes la vue à 360° sur Marseille est magnifique, même s’il faisait toujours un peu gris. Mais trop de touristes à perche à selfie tue le touriste.

Ok j’étais peut-être pas dans l’ambiance, mais on a vite fait le tour, pris trois photos et sommes redescendues sur le Vieux-Port en passant, sans le savoir, par Saint Victor. Oui la descente c’est plus facile même si y a quand même une petite trotte. Surtout avec une cheville malformée.

Petit stop au MUCEM mais on a juste profité de l’architecture extérieure. Les expos ce sera pour une prochaine fois.

LE VALLON DES AUFFES

Comme on avait un peu fait le tour du Panier, on a profité de notre dernier jour pour sortir un peu de la ville. Avec le bus tout simplement, direction le quartier d’Endoume et son Vallon des Auffes.

En suivant le bord de mer et les quelques bistrots à vue plongeante, nous sommes arrivées à l’entrée du Vallon. Un petit bijou

Et comme il était l’heure de manger, pause déjeuner Chez Jeannot, presque les pieds dans l’eau. Nous voulions initialement gouter la bouillabaisse de chez Fonfon mais à 53€ par personne la soupe de poisson…. c’était un peu hors budget. On économisera pour la prochaine fois.

oui c’était léger…

Le récap des adresses à Marseille

Infos pratiques

  • y aller en train, direct depuis Genève!
  • privilégier Airbnb avec un petit rooftoop plutôt qu’un hôtel
  • tout faire à pied
  • manger une bouillabaisse
  • admirer le coucher de soleil
  • visiter les calanques
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like