Où manger (et dormir) à Neuchâtel

Le temps d’un weekend, je suis partie à la découverte de la charmante ville de Neuchâtel sous un angle épicurien et culturel. L’alliage parfait de mes deux passions: manger et me cultiver. Tout ça à 45 minutes en train de Lausanne.

Je commence donc cette série spéciale « Neuchâtel » avec l’angle le plus simple et qui me demande le moins de réflexion: mes jolies découvertes de « gourmette » en herbe.

L’Hôtel Beaulac, Neuchâtel

Invitée à séjourner à l’Hôtel Beaulac, j’en profite pour vous présenter ce 4**** avec sa vue incroyable sur le port et le lac de Neuchâtel ainsi qu’un service aux ptis oignons!

En toute transparence, j’ai eu le privilège d’avoir, je pense, la meilleure chambre de tout l’hôtel. Située à l’angle du bâtiment au 6 étage, spacieuse avec de grandes fenêtres, la vue était à couper le souffle.

Un joli balcon qui donne sur le port de plaisance. On se perd volontiers dans les différents bleus et gris de l’horizon.

Je regrette de ne pas avoir eu plus de temps pour profiter pleinement pour lire avec cette vue.

Waves

Le soir, on m’avait réservé une petite table au bar sur le toit, le Waves Sky Lounge rooftop. Au 7e étage, avec vue 360° sur la ville ou sur le lac, je me serais crue en vacances!

La carte propose des mets à partager, certes cela a son prix mais la qualité est là et la vue surtout!
J’ai goûté le « terre et mer » avec la caille rôtie sauce hoisin et le poulpe et sa mayonnaise à l’encre de seiche. Et pour vous prouver que c’était vraiment délicieux, j’ai mangé tout le poulpe, même les tentacules!! d’habitude je n’en mange jamais.
Le tout accompagné d’une petite coupe de champagne, il serait difficile de faire la difficile n’est-ce pas?!

Même si j’avais assez mangé avec ça, je n’ai pas pu résister à goûter au lobster roll! Le homard et la sauce, très très délicieux. Seule petite remarque, il y avait trop de pain. Alors je n’ai mangé que « la farce » comme aurait dit ma grand mère! Et bien sûr toutes mes frites de patates douces dont je suis absolument fan. J’ai laissé la salade (ça vous étonne?).

  • ouvert 7 jours sur 7 de 11h à 1h, pas besoin de séjourner à l’hôtel pour y accéder. Ils ne prennent pas les réservations et réservé aux + de 16 ans

J’aurais dû ensuite aller manger des sushis au LakeSide après avoir pris l’apéro au Waves mais la vue et l’endroit était trop beau pour le quitter…

La Cantine du Neubourg

Récemment ouverte, je vous passe les péripéties de fermeture COVID, la Cantine du Neubourg est située dans les hauteurs de la vieille ville, juste après colorée et animée rue de Chavannes.

Cette cantine est aussi accueillante en terrasse qu’à l’intérieur. Et bien évidemment on adore la déco!

La carte originale et trendy est divisée en côté froid/côté chaud. Avec des versions entrées qui nous permettent d’en prendre plusieurs pour tout goûter parce que le choix est plus que cornélien.

Sans surprise, j’ai pris la burrata et sa salade de pastèque ainsi qu’un bao de veau. Tous deux délicieux!! Je dois avouer il faisait 35 degrés, j’avais trotté toute la matinée et n’avais pas vraiment faim, sinon j’aurais certainement encore le tartare de bar, les fromages et la coupe Danemark :-p.

Et le dimanche, c’est brunch!

  • Restaurant + Bar La Cantine du Neubourg, Rue des Fausses-Brayes 19 | 2000 Neuchâtel, 032 724 63 55, resa@lacantineduneubourg.com
  • mardi 18:30–23:00, mercredi 11:30–14:30 | 18:30–23:00, jeudi 11:30–14:30 | 18:30–23:30, vendredi 11:30–14:30 | 18:30–00:00, samedi 11:00–14:30 | 18:30–00:00, dimanche 9:30-14:00

Au Quai du Port

Manger un ceviche ou le poisson fraichement pêché du jour à même le quai, c’est ce que propose le Quai du Port. Juste à côté de l’embarcadère, on profite de croquer avant d’embarquer pour une jolie croisière sur le lac de Neuchâtel.

J’ai goûté au « ceviche » de crevettes et aux pâtes aux fruits de mer. Je vous l’accorde c’était pas du lac mais délicieux et frais quand même! Et la portion de pâtes est plus que copieuse.

Wodey-Suchard

Impossible de passer par Neuchâtel sans manger du chocolat Suchard et s’arrêter à la célèbre pâtisserie-tea room Wodey Suchard. Fondée en 1825 par Philippe Suchard, elle est l’une des plus anciennes de Suisse.

Au milieu des habitués, j’ai pris place à l’intérieur du tea-room, la terrasse était bien évidemment full. J’aurais volontiers goûté un délicieux sandwich ou autre gourmandise salée mais pour le bien de l’article, j’ai choisi…. un carac accompagné d’un rafraichissant thé froid maison qui venait adoucir l’orgie de sucre du carac 😉

  • rue du Seyon 5, 032 725 10 92, contact@wodey-suchard.ch
  • Lundi: 11h00 – 18h30, Mardi – Vendredi: 6h30 – 18h30, Samedi: 6h30 – 17h00

Autres adresses à Neuchâtel

On me les a aussi conseillées mais je n’avais évidemment pas le temps de tout faire:

Vous l’aurez compris, va falloir que j’y retourne rapidement pour aller tester tout ça!

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2021 Sabine Regenass
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like