Ça s’est passé la semaine dernière

Quel stress mais quel stress ! Pas un soir de libre, entre digestion du festin à la Luigia et fondue au Palace, en passant par la manucure chez Cocooning, le shopping du samedi avec Enjoy Lausanne et le brunch du dimanche chez Chocolat Villars. Fiouf, vivement l’Île Maurice que je me repose:-p

On est un peu sur le concept de « un jour deux histoires » en ce moment. Il faudra peut-être que j’apprenne à mieux m’organiser mais c’est difficile de dire non, j’ai envie d’aller voir toutes les pièces, ballets et opéras programmés.
Mais cette semaine j’ai été forte! J’ai dit non pour du Flamenco à Vidy, avec regret…quand même mais j’essaie d’être raisonnable…

Lundi

Le festin ! Un lunch spécial bloggers pour découvrir le nouveau menu de la Luigia. Nouveau pas si nouveau mais cela m’a permis de goûter à tout ce que je ne prends jamais comme de la viande ou les lasagnes. Ben oui je prends toujours la pizza d’habitude.

Les antipasti

Tout commença par les antipasti. Légers… avec
– des polpette frites
– des panzerotti frits
– des nuggets de poulet… frits !
Les panzerotti sont particulièrement délicieux et m’ont surtout ramenés à mon adolescence quand j’ai passé 1 mois au sud de l’Italie.

Le tout évidemment accompagné d’un pti spritz.

Les primi

Arrivent ensuite les primi. A chaque fois j’oublie que leur version des primi pourraient être mon repas pour la semaine entière:
– Lasagne al forno maison qui frétillent encore
– Gnocchetti alla Sorretina gratinés de mozzarella
– Gnocchetti sauce au fromage Taleggio et truffe noire.
On est toujours sur du léger.

Et comme il est inconcevable pour moi de laisser des gnocchi à la truffe dans les assiettes. Je les ai tous finis oubliant le léger détail que trois plats de viande suivraient.
Et je me dois tout de même d’être honnête, on ne sent pas vraiment le goût de la truffe noire, du moins pas assez pour moi. Mais :

Information d’importance capitale : jusqu’au 15 décembre vous pouvez vous faire râper de la truffe blanche pour 9.90 les 4gr et pour l’avoir vue sur un risotto, 4gr c’est déjà pas mal !!

Les trois plats de viande, que je ne pense jamais à prendre dans un restaurant italien et encore moins à la Luigia :
– l’Ossobuco avec risotto à la milanese
– le coquelet alla cacciatore et sa sauce incroyable
– la joue de bœuf aux légumes.
Toutes le viandes sont mijotés et font penser à la cuisine de grand-mère (même si mes grands-mères sont de loin pas italiennes mais les reines des ragoûts.).

Et pour renforcer les bourrelets, on oublie pas le dessert avec les Nutellina, soit de la pâte frite sucrée arrosée de Nutella.

Lieu et heure du décès : Luigia Lausanne, 14h15. Mais les bourrelets heureux.

Mardi

Du 2en1. On commence par une rapide visite de la nouvelle boutique de la Collection66. Avant à la place du JSBG Store.

mais je veux garder le blazer!!!

On file ensuite au Théâtre de Vidy pour Pièces de guerre en Suisse. En 3 actes, on aborde le sujet de la peine de mort, des réfugiés migrants etc. et de la religion. J’avoue j’ai pas été emballée. J’ai trouvé la manière d’aborder ces 3 sujets un peu bateaux avec des remarques qu’on entend partout et un peu facile et très peu de titillement pertinent.

J’ai eu l’impression qu’on cherchait à parler de tout, de tout mettre, quitte à créer quelques longueurs non nécessaires et surtout de placer tous les codes du contemporain, à savoir des cris, des gesticulations, du chant et bien évidemment ce que j’adore… de la nudité frontale complète. Après Bajazet, j’étais servie. Et là pour le coup cela n’apportait absolument rien mais alors rien à la pièce ni au sujet abordé. Ce qui est dommage car je n’ai retenu que ça et cela m’a braqué pour tout le restant de la pièce.

J’ai également pas compris comment on passait de la religieuse (de la fondue, on dit grulon chez nous) aux Guarani en passant par Salt…. Mais surement que c’est parce que je ne comprends rien à l’art contemporain.

Jeudi

2en1 toujours on commence par une petite séance de manucure chez Cocooning Biocosmetics qui a ouvert un pop up store dans leur boutique de Lausanne.

Dépêchez-vous de prendre rendez-vous au 021 803 42 06 ou directement à la boutique Rue Grand-Saint-Jean 16 à Lausanne. Ce pop up manucurist n’est ouvert que jusqu’au 31 décembre du mercredi au samedi. Et Laura, la styliste ongulaire est une perle!

J’étais ainsi toute pimpée pour l’inauguration de la Forêt du Palace dont je vous ai parlé ici.

Vendredi

Soirée entre copines en privé :-p

Samedi

Je voulais faire tranquille mais il fallait que je me bouge pour vous préparer l’article, le concours et l’explication d’Enjoy Lausanne. C’était donc petit tour à Lausanne, un samedi avec tous ces gens, l’angoisse.
Mais au moins c’est fait et le concours est en ligne sur instagram!

Oui pour l’instant je merde un peu mon planning éditoinstarial. Même si c’est un hobby, il faut désormais que je planifie tout bien comme les pros (je sais c’est pas gagné), du moins pour ce qui est des collaborations. Posts, articles, stories inclues!
Pour le reste on gardera quand même le spontané de blonde!

Dimanche

2en1 final:
départ à 9h45 pour Fribourg et les Chocolats Villars où un brunch spécial bloggers nous attendait, suivi d’un atelier d’arrangement de l’Avent avec les Jardins sur Pérolles.
Une matinée superbe, sans prise de tête et forcément délicieuse! Pis comment j’ai maîtrisé l’art floral !!!

L’arrangement de l’Avent

Autant dire qu’au moment où on a compris qu’on allait devoir bosser, on a tous eu des sueurs froides…. déjà que suis pas manuelle pour deux sous, j’avais peur de blesser quelqu’un avec mon sécateur. Pourtant filleule de fleuriste… j’avais la pression.
Un grand merci Les Jardins sur Pérolles pour cet atelier! Je me réjouis d’être le 1er décembre pour allumer la première bougie!

Tada!! Suis pas peu fière!

Ensuite en route pour Morges et Alonzo King Lines Ballet au Théâtre de Beausobre.
Devant écrire une chronique sur le blog du Théâtre j’étais donc très concentrée. Le but n’étant pas d’y apporter un regard critique, l’exercice était d’autant plus difficile pour moi. Surtout après avoir encore en tête le chef d’œuvre de Marie-Claude Pietragalla de samedi dernier… dont je vous parlerai bientôt ici mais j’attends l’arrivée de son livre afin de vous citer quelques passages magnifiques!

Ça va se passer cette semaine.

Heureusement un début de semaine calme jusqu’au jeudi où c’est départ pour le Marché de Noël de Saint-Gall. Petit voyage de presse de deux jours avec un programme chargé mais titillant: visite guidée du marché, des dégustations de Biberli, de bières et de Bratwurst le tout sous 700 étoiles. J’ai vraiment hâte de découvrir tout cela!

Belle semaine à toutes et à tous!
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like