Ok j’arrive un peu comme la pluie après les vendanges… j’ai testé pour la première fois Duchessa à Etoy. C’est pourtant pas faute d’avoir passé devant des dizaines de fois sans pourtant m’arrêter. La découverte en fut plus que merveilleuse.

Vous vous doutez bien donc que je vais vous parler de burrata, de truffe, de pâtes. Je sais cela devient cliché car tout le monde n’a que ça à la bouche, mais je tiens à préciser que j’étais déjà fan bien avant instagram et les #burratagram ou #trufflelover.

C’est donc par un grisailleux samedi de mars que nous sommes allées tester le temple de la cuisine italienne à Etoy. Duchessa. A la fois épicerie fine (de luxe car ce ne sont pas des prix abordables pour tous mais cela fait de chouettes cadeaux!), restaurant, boulangerie et bar à vins.

Heureusement que nous avions réservé sur les conseils de Monicadevon! Les samedis midis sont manifestement toujours complets.

Une fois installées, on nous propose un apéritif. Evidemment ce sera un spritz, qu’ils nous agrémentent de bresaola et de scamorza fumée. Si tout est de cette qualité, cela promet.

Duchessa à Etoy

C’est sur une tablette que nous choisissons notre menu. On est pas venues pour rien ce sera entrée plat dessert. RIP estomac, Hello bourrelets.

En entrée, c’est déjà le dilemme… stracciatella? assortiment? charcuterie à la truffe?
Pareil pour le plat, pizza ou pâtes? Les deux ont une option à la truffe. Que faire??? Il a bien fallu tranché à un moment donné.

Le menu

Ce sera une petite burrata de 330g pour deux et forcément des spaghetti à la truffe. On verra pour le dessert même si je n’aurai certainement plus de place.

L’entrée

La burrata, mon amour, évidemment une tuerie. Mais ce qui a fait toute sa déliciosité fut sans conteste l’huile d’olive. Rien à voir avec la Monini amère que l’on trouve à la Migros. J’ai d’ailleurs complètement oublié de demander laquelle c’était et s’ils la vendaient dans l’épicerie.

Le plat

Et là ce fut l’achèvement. Les pâtes fraiches maison n’ont rien à voir avec les fins spaghetti industriels Barilla ou autre. Un seul, de par son épaisseur, vous cale pour un repas. Sans parler de la cuisson très al dente qui en surprendrait plus d’un mais tellement délicieux.
Venons-en à la truffe… c’est donc petite sauce à la crème aromatisée à la truffe et surtout la truffe fraîche râpée qui a bien le goût de truffe!
Si la sauce à base de crème peut faire peur niveau lourdeur eh bien non, cela ne baigne pas dans la sauce, on sent qu’elle est là juste pour donner de l’onctuosité au plat.

Cependant les spaghetti + la crème (et même que j’ai même pas rajouté de parmesan!!) m’ont vite repue. Si bien que j’ai pu emporter le reste dans un doggy bag.

Le dessert

J’aurais pas dû… je savais que j’avais plus faim, mais comment résister à l’appel du tiramisù??? Ben on résiste pas. Sauf que quand j’ai vu arriver le bol qui aurait très bien pu être partagé à une table de 4, j’ai su que j’allais décéder sur place. C’est donc par gourmandise que j’ai tant bien que mal mangé un petit quart.

Il a ensuite fallu se lever et marcher. Pour digérer nous sommes rapidement passées par la boutique. On aurait vite envie de tout acheter mais c’est tout de même un budget. Comme dit plus haut, je garde ça pour les cadeaux de Noël ou d’anniversaire!

Mon avis

Définitivement à rajouter sur la liste de mes restaurants italiens préférés. Seul petit inconvénient pour moi, sédentaire flemmarde lausannoise, on ne se dit pas un mardi soir « tiens allons à Etoy ». Alors que cela vaut largement la peine d’y prévoir un petit pèlerinage, disons une fois par mois :-p.

Pour ceux qui ont toujours peur d’avoir faim, les portions de pâtes sont vraiment copieuses et de ce que j’ai pu voir des tailles de pizza, je doute qu’on ressorte de là en ayant faim!

Certains prix peuvent paraître un peu élevés mais au vu de la qualité des produits et du fait maison, ça les vaut largement. Et CHF 27.- pour des pâtes à la truffe c’est le même prix que chez Amici ou le Saint-Paul. Donc je n’ai rien à redire.

Infos pratiques

  • Boulangerie : lundi à samedi : 7h – 18h30 et dimanche: 7h – 15h00 
  • Restaurant : lundi à mercredi: 12h-15h, jeudi à samedi 12h-15h et 19h-22h30
  • Marché gourmet: lundi à mercredi: 11h-15h, jeudi à samedi 12h-19h
  • A Etoy, dans la zone industrielle vers Maisons du Monde, Hornbach and co, à Genève et à Gstaad
3
Share: