La Fleur de sel à Cossonay

Mon premier restaurant de déconfinée: La Fleur de sel à Cossonay ou la brasserie chic de Carlo Crisci reprise par son directeur de restaurant et chef sommelier, François Gautier ainsi que le chef Romain Dercile.

A la fin de l’année 2019, Carlo Crisci nous annonçait sa triste décision de remettre son restaurant gastronomique, Le Cerf. Nous ignorions que cette fin n’en était pas vraiment une! On peut le retrouver désormais chapeautant La Fleur de Sel, sa brasserie (ou ex brasserie) reprise par son directeur du restaurant et chef sommelier, François Gautier et le chef Romain Dercile.

Un brasserie chic, bistronomique avec des plats locaux mais aux associations de saveurs toujours aussi surprenantes!

Le repas à la Fleur de sel

La carte est toujours originale et les prix sont tout à fait abordables! Quelques ajustements au niveau du service pourraient être faits mais ne leur jetons pas la pierre! Une reprise post-covidienne n’est pas chose facile.

3 menus sont disponibles, dont un surprise et l’autre végétarien, vous pouvez sans autre également prendre à la carte avec de nombreuses entrées et plats. J’ai opté pour du « à la carte » et ma maman pour le menu végétarien à CHF 88.-

L’amuse-bouche: Ricotta en duo de mangue et eau de tomate

Egalement disponible en entrée et faisant partie du menu végétarien, c’est frais et original! J’ai particulièrement apprécié l’eau de tomate (moins fan de la mangue mais ça c’est général).

En tout cas c’était parfait accompagné d’un petit bout de pain.

L’entrée: Oeuf parfait au parmesan et épinards

J’ai longuement hésité avec les Orecchiette à la Cossonayse et le Pot-au-feu de foie gras mais je le connaissais déjà :-p alors j’ai opté pour l’oeuf parfait.

La Fleur de sel, Cossonay

Parfait! accompagné d’épinards frais et surtout d’une délicieuse émulsion au parmesan, un tel délice que nous l’avons saucé jusqu’à l’os! Et pour le prix plus que raisonnable de CHF 18.-!

Le plat: Côte de cochon laineux à la broche parfumée au lierre terrestre

Très copieux et très délicieux. La viande tendre et juteuse à souhait, on ne gâche rien puisque même la couenne, frite, était disposée dans l’assiette! Parce que n’oublions pas que #legrascestlavie!

Accompagné d’une brunoise de côtes de bettes et son jus ainsi que d’un succulent jus de viande! J’ai été plus que ravie de mon choix!
Même si j’avoue avoir capitulé et laissé 2 morceaux de patates dans l’assiette…

Les vins

Comme d’habitude, impossible de prendre autre chose que du vin suisse. Nous avons donc accompagné l’entrée d’un excellent Viognier du Domaine Mermetus à Aran-Villette et d’un étonnant Gamay de la célèbre valaisanne Marie-Thérèse Chappaz. Tellement surprenant qu’à l’aveugle jamais nous n’aurions pensé qu’il s’agissait d’un « simple » Gamay.
Deux magnifiques dégustations qui se sont mariées à merveille avec nos plats.

Et pour les plus hargneux, les prix des vins suisses étaient dans la même veine que les étrangers!

Comme d’habitude je n’avais plus de place pour le dessert ou un petit bout de fromage et pourtant le buffet roulant était à côté de moi…

Infos pratiques:

  • Rue du Temple 10, 1304 Cossonay, tél: 021 861 26 08
  • Places de parc autour ou le parking de la Migros à 2 minutes à pied
  • Tous les serveurs et cuisiniers portent un masque, les cartes sont plastifiées et les distances plus que respectées
  • Prix abordables: menu entrée, plat, dessert à CHF 60.-
1 comment
  1. Belle surprise que le menu végétarien même si j’aime la viande : la tombée d’asperges aux agrumes et une tatin de fenouil!!! nous font oublier la viande Délicieusement surprenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like