Un jour, une nuit à Nyon

visiter Nyon et sa région

Parce qu’il n’y a pas que le Paléo à Nyon, j’ai (enfin) visité son château, dégusté ses Malakoffs et profité de son bar à Gin! Tout ça dans le cadre de mon « weekend découverte du canton de Vaud » organisé de mains de maître par Vaud Promotion.

Sur la route menant à Nyon depuis Lausanne, nous avons tout d’abord fait un stop à Prangins au Musée national suisse.

Les Musées à Nyon et sa région

Château de Prangins – Musée national suisse

Le Château de Prangins est un château du 18e siècle qui abrite une collection permanente Noblesse oblige!, des expos temporaires comme en ce moment Ovide dans le Jura, sans oublier son magnifique potager.

Au moment du séjour, le Château accueillait, comme chaque année, le Swiss Press Photo.

Et comme on ne s’en lasse pas, je ne passe jamais par Prangins sans faire un bref pèlerinage du côté de Noblesse oblige! pour une petite immersion dans le 18e siècle du baron et de la baronne Guiguer.

Tout au long de l’année de nombreuses visites guidées de l’exposition ou du potager sont organisées ainsi que des ateliers. Gardez l’oeil ouvert pour en profiter.

Château de Nyon

Ce château, haut-lieu emblématique de Nyon, offre, entre autres, une vue imparable sur le lac depuis son esplanade. Ce n’est pas pour rien que de nombreux mariages y sont officiés chaque année.

Comme tous les musées et château qui se respecte, expositions temporaires et permanentes sont proposées tout au long de l’année. A commencer par les permanentes: la fameuse porcelaine de Nyon et les prisons situées au dernier étage.

L’exposition permanente: Porcelaines! et le service à dessert « A vues de Suisse »

Le 18e siècle est le siècle de la porcelaine en Europe. La manufacture de Nyon ouvrira ses portes en 1781 et le château vous montrera ce qui en a fait sa marque de fabrique: la blancheur et les décors floraux.

Par mon premier travail dans un cabinet d’expertise lausannois, j’ai eu la chance d’inventorier de nombreux services en porcelaine de Nyon pour diverses successions lausannoises. Sans devenir experte pour autant, il devint rapidement facile à reconnaître la manufacture avec ces petites bleuets sur fond blanc presque translucide

La prison et ses cachots

On doit ces prisons aux…. Bernois lors de leur invasion au 16e siècle. Les cellules datent quant à elle du 19e et ont été, heureusement, fermées en 1979.

D’octobre à mars, le Château propose même de les visiter aux chandelles… pensez-y pour une first date réussi haha.


Pass musées

Et pour celles et ceux qui utilisent l’excuse que la culture est trop chère, profitez du Pass musées. Accédez aux 8 musées de la région, dont le Château de Nyon et de Prangins durant une année pour la modique somme de CHF 12.-!


Chez mon oncle

Entre deux musées, il fallait bien prendre des forces! L’arrêt Malakoffs-Chasselas était donc indispensable, surtout quand on est dans la région.

On a peut-être été un peu ambitieuses d’en manger trois… ça m’a coûté mon repas du soir et du lendemain tellement ça vous cale! Je pouvais plus dire « papet ». Heureusement, nous avions un petit verre de Chasselas de la région pour « faire descendre tout ça » comme on dit chez nous.

  • ouvert du mardi au dimanche de 10h à 24h
  • réservations par téléphone au 022 361 23 18
  • terrasse l’été

Saint-Jean – le bar à gin

Pour se remettre de la journée culturelle, rien de tel qu’un petit apéro au bar à gin le Saint-Jean. Il se trouve juste en face de l’hôtel donc pas besoin de se poser de question, c’est tout droit :).

Avec plus de 150 références de gin, vous aurez l’embarras du choix. J’ai opté pour un gin suisse à la pomme accompagné d’une petite planchette de produits locaux dont le fameux lard de Begnins*!

  • ouvert du mardi au jeudi de 17h à minuit et les vendredis et samedis de 17h à 1h
  • pas de réservation possible
  • terrasse en été avec le Container sur la place du Perdtemps

* en parlant de lard, n’oublions pas le Week-end du Lard grillé qui a lieu chaque année avec ou sans pandémie!

Hôtel Ambassador et le restaurant l’Ulivo

Même si j’habite à 30 minutes en train de Nyon, j’ai pu passer la nuit à l’Hôtel Ambassador à Nyon. Je partais pour Saint-Cergue le lendemain matin, et la moitié du chemin était ainsi déjà faite. Avant de tomber dans les bras de Morphée, nous avons découvert le restaurant se trouvant dans l’hôtel: Ulivo. Un restaurant italien à la carte originale et délicieuse.

L‘Hôtel Ambassador

Cet hôtel 3* (mais qui vaut plus à mon sens), se situe au centre de Nyon, à mi-chemin entre la gare et le bord du lac avec vue sur le Château. Nous avions d’ailleurs une chambre « deluxe » avec vue. Spacieuse, lumineuse, j’y ai dormi comme un bébé.

Le buffet du petit déjeuner est simple, complet et très bon. Vous pourrez même demander des œufs sous toutes ses formes.

Le Restaurant Ulivo

Comme dit plus haut, j’ai fait l’erreur de manger trop de Malakoffs et n’avais toujours pas digéré pour le repas du soir…. Une vraie torture car tout donnait envie sur la carte. Je vous parle même pas des suggestions du moment: le risotto aux champignons ou le veau à la truffe!

J’ai tout de même mangé toute la focaccia et mortadella avant de passer à l’entrée: les Saint-Jacques au maïs.

  • ouvert du mardi au samedi: 12h00-14h00 | 19h00-22h00
  • accessible même si vous ne séjournez pas à l’hôtel
  • réservation par téléphone au 022 994 48 48

Pour clore ce bref mais chouette séjour à Nyon, la vue sur le Château by night depuis ma chambre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like