Le Valais gourmand

Une vaudoise en Valais, pour un marathon qui plus est… mais pas n’importe lequel, un marathon à la découverte des nombreuses et délicieuses saveurs valaisannes. Deux jours de charcuterie, fromage, brisolée et de vin!!

Invitée par l’Office du Tourisme du Valais, j’ai donc participé à mon 1er (et probablement dernier, ou alors on me charriera en calèche) Marathon des Saveurs. Très naïve, j’imaginais une petite balade de santé gourmande dans les vignes avec des arrêts de dégustation mais non c’était bien 5 étapes de marche pour nous faire mériter de goûter à toutes les spécialités typiques valaisannes.

C’était un peu mon Koh Lanta valaisan, que j’aurais volontiers transformé en Pékin Express en trouvant des moyens de transport pour m’amener à la prochaine étape, mais j’ai dû me résoudre à marcher.

Il faisait un temps radieux donc même si j’ai dû vraiment chercher dans mes retranchements, car oui je ne marche pas ou peu donc oui pour moi ce fut dur, nous avons passé une aventure magnifique avec Caroline, Morgane et Valentine.

Le Marathon des saveurs du Valais

Le Marathon des Saveurs c’est chaque année au mois d’octobre sur un parcours de 23km et divisé par 5 étapes/pauses culinaires pour découvrir une spécialité du Valais et ses vins. On peut le faire en courant ou en marchant et on était plus quelques 600 participants cette année partis en 3 groupes avec un départ différé pour chaque groupe.
Rendez-vous le 16 octobre 2021 pour le prochain! Moi je vous attends à l’arrivée :-p

Etape 1 – Molignon et apéro

Au départ de la place de la Planta à Sion, nous avons attendu le top départ pour démarrer cette première étape jusqu’à l’assiette valaisanne et le Fendant. Ben oui c’est du typisch!

Après une bonne heure de marche à travers les vignes, notre assiette valaisanne nous attendait (car oui on était les dernières du dernier groupe…). Elle était composée, comme toujours, de:

  • Viande séchée du Valais IGP
  • Jambon cru du Valais IGP
  • Lard sec du Valais IGP
  • Rondelles de saucisse sèche du Valais
  • Pain de seigle valaisan AOP et un peu de beurre!
  • Raclette du Valais AOP

Vin 1 : Fendant Grand Cru Ville de Sion, soit le Chasselas valaisan, bu sur place.
Vin 2 : Dôle Grand Cru Ville de Sion, bu sur le trajet, fallait s’hydrater :-p. Un vin léger passe-partout.

Etape 2 – Château de Vaas – Maison des Cornalins » : Entrée

L’étape de la soupe à la courge. Pas très férue de soupe ni de courge (en étant une à la base), cette étape fut particulièrement éprouvante et je me réjouissais de partir directement à la base: la raclette!!!
Vin 1 : Humagne Blanc
Vin 2 : Cornalin, un des cépages rouges les plus emblématiques du Valais

Etape 3 – Sierre et la Raclette

Sion-Sierre y a un bout quand même! Donc c’est après de nombreux kilomètres que nous avons trouvé le graal: une bonne raclette bien méritée!! Nous aurions dû nous arrêter au Château de Villa, the place to be pour déguster une des meilleures raclettes de la région, mais ils étaient en quarantaine…. charogne de virus.

Vin 1 : Païen, un blanc issu du cépage Savagnin, également nommée Traminer.
Vin 2 : Humagne Rouge, 2e cépage le plus emblématique du Valais. J’ai jamais bu de rouge avec la raclette par contre….

Il restait encore 2 étapes pour les vrais mais nous avions une dérogation avec Valais Wallis 🙂

Etape 4 – L’hôtel et heureusement!

C’est dans une jolie « petite » (elle faisant deux fois la taille de mon appart…) suite duplex à l’Hôtel des Vignes près de Sion que nous avons pu nous reposer après ces quelques 20 kilomètres de marche à travers les vignes.

Simple, fonctionnelle, mais surtout très spacieuse avec deux salles de bains (ok pas nécessaire pour une occupation à une personne) dont une avec baignoire, le lit très confortable se trouve à l’étage. Mais on a pas eu le temps de faire la grasse mat’, le rdv était à 7h du matin le lendemain.

La brisolée au Relais du Valais

Un des plats emblématiques valaisans, c’est la brisolée ou l’assiette valaisanne de compétition! C’est au Relais du Valais à Vétroz, une institution en la matière, que nous avons dévalisé le buffet à gogo entre fromage, charcuterie et bien évidemment un plein panier de marrons chauds!!

Le tout accompagné d’une petite Amigne qui se mariait parfaitement avec les marrons. Un cépage tardif qu’on retrouve principalement du côté de Vétroz. On précise son niveau de sucre avec entre 1 et 3 abeilles. Une seule abeille = entre 0 et 8 grammes de sucre résiduel par litre. Deux abeilles entre 9 et 25 grammes par litre. Et, trois abeilles plus de 25 grammes de sucre par litre, là ça devient un vin doux.

  • Rte de l’Abbaye 35, 1963 Vétroz, 027 346 03 03, info@lerelaisduvalais.ch
  • Mardi au Jeudi 10:30/14:30-17:30/23:00 Vendredi au Samedi 10:30/14:30 17:30/24:00 Dimanche et lundi fermés

La Laiterie d’Orsières et son brunch

Ouvert il y a une année, il est désormais connu à des kilomètres à la ronde pour son brunch et surtout sa raclette qui coule de 6h à 22h. On profitera de visiter la laiterie et découvrir comment est fabriqué le délicieux fromage à raclette grâce à des visites guidées proposées pour les grands et les petits.

La visite de la Laiterie

C’est par le directeur de la laiterie lui-même que nous avons eu droit à une chouette visite guidée. Entre beurre et les raclettes, la fabrication du fromage et utilisation du lait n’a presque plus de secrets pour nous. Il existe deux visites, une gratuite accessible à tout le monde et une payante qui vous emmène dans les secrets de la fabrication du fromage à raclette!

Et le tout avec style, élégance et légèreté, mais j’ai pas réussi à chiper discrètement une meule…. me suis arrêtée pour faire le plein à la boutique à la fin par contre!

Maison Chomel et les filets de perche valaisans

A la fois épicerie fine et restaurant, nous y avons dégusté de délicieuses terrines en entrée, des filets de perches valaisans! et pour terminer…. un sorbet abricot avec une tombée d’abricotine!

  • Place du Bourg 11, 1920 Martigny, 027 722 95 98
  • Ouvert du jeudi au lundi de 11h00 à 15h00 et de 18h00 à 00h00, fermé le mardi et le mercredi

Oui je vous l’accorde après avoir lu tout ça vous allez me dire que finalement c’était pas une si mauvaise chose d’avoir marché 27’000 pas pour brûler tout ça. Et vous vous avez vos préférences valaisannes??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like