MCBA – notre nouveau Musée des Beaux-Arts

Ça y est! Nous avons notre nouveau musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA) et pas des moindres. Après tous les débats, pétitions, teasings, visites privées, il a officiellement été inauguré les 5 et 6 octobre 2019. Ce n’est apparemment pas moins de 19’000 visiteurs sur deux jours qui se sont précipités pour voir l’exposition inaugurale : Atlas. La cartographie du don. Dont bibi…

Fan et groupie dès le départ, oui j’aime le béton, le gris, le blanc, les carrés et les lignes droite, je ne manquais aucun événement du musée comme l’exposition Balthus dans les quelques salles déjà ouvertes, les portes ouvertes du bâtiment encore vide (même si la collection frétillait en sous-sol) et bien évidemment l’ouverture !

En plus, j’ai la chance et le privilège d’être invitée en avant-première à chaque fois, soit avant la foule. J’ai donc d’autant plus pu apprécier les lieux et l’exposition.

LE MUSEE

On parle souvent de Plateforme 10, qui est en fait le pôle muséal, construit proche voire même à la gare, et qui, comme son nom l’indique aura le rôle de plateforme des arts et de la culture. En 2021, c’est le MUDAC et le Musée de l’Elysée qui y prendront également leurs quartiers.

Sans oublier les arcades qui seront garnies de restaurants, de librairies entre autres. Ce sera donc une vraie petite enclave culturelle à deux pas de la gare et accessible à tous. Je m’en réjouis !

Le bâtiment de 3200m2 a été imaginé par  EBV – Estudio Barozzi /Veiga. Je sais que cela ne plait pas à tout le monde. Lors de mes stories j’ai eu des remarques assez dures que cela ressemblait à une prison, sans âme, tout gris, trop brut. Et je peux comprendre même si j’adore ce type d’architecture. D’autant plus que je n’ai pas eu de chance, à chaque visite il pleuvait et donc cela accentuait le côté grisouille et pas très avenant.

Mais ne vous fiez pas qu’aux apparences (c’est valable pour tout, d’ailleurs :-p). Une fois à l’intérieur, ce sont de véritables puits de lumières, avec des salles immenses, lumineuses et aérées qui vous accueillent.

Giuseppe Penone, Luce e Ombra, 2011

On y trouve d’ailleurs la deuxième ou troisième plus grande salle muséale d’Europe, j’ai un doute.

L’EXPOSITION

Soyons honnête le titre de l’expo n’est pas forcément simple et très parlant, ou alors c’est juste la blonde qui n’y comprend rien, comme d’habitude. Atlas. La cartographie du don. Dans l’absolu, ils auraient pu lui donner n’importe quel nom, nous y serions de toute façon allés.

Ce n’est donc pas moins de 14 salles qui accueillent ainsi que quelques 400 oeuvres de la collection du Musée. Et quelle collection !! On y retrouve du plus important peintre suisse à l’international, de l’ancien du moderne, du marrant, du moins marrant. Bref impossible de ne pas y trouver son compte.

Un chef d’oeuvre de Félix Vallotton
Jean Dubuffet

C’est par thème qu’on voyage, 11 pour être précise. Et c’est justement ce qui est plaisant, pas de chronologie cette fois-ci, on se laisse porter par les oeuvres qui interagissent entre elles. Chacun est libre de faire ses propres interprétations et liens.

QUELQUES OEUVRES FAVORITES

Je vous laisse ci-après mes favoris. Avec la plupart des noms que j’avais l’habitude de voir lors de mon expérience en vente aux enchères spécialisée en art suisse ou dans les successions.
Un tel régal pour les yeux. On est bien content d’avoir des petits sièges pour s’asseoir et se remettre de ses émotions.

Maya Rochat
Maya Rochat,Nature nerver hurries, 2019. Découverte au Festival du Film de Locarno cet été, j’adore son oeuvre!
Alice Bailly
Alice Bailly, Le Concert dans le jardin, 1920
Félix Vallotton
Félix Vallotton, Le Crime châtié, 1915
Paul Klee
Mon Paul Klee, Am Nil, 1939
Zao Wou-Ki, Hommage à Edgar Varèse, 1964
Anish Kapoor, Untitled, 2002
faut que j’y retourne j’ai pas noté……. #shame
Auguste Rodin, L’homme au serpent, 1887
Mon évident coup de coeur
Pierre Soulages, Polyptyque de 324×362 cm, 1987

Je ne peux que vous inciter à aller visiter l’expo, chacun à son rythme, on peut traverser les salles très vites comme y prendre tout son temps. 

Infos pratiques

  • A voir jusqu’au 20 janvier 2020, en plus cette exposition inaugurale est gratuite!
  • Lundi fermé, du mardi au dimanche de 10h à 18h et le jeudi de 10h à 20h
  • ouvert les 24 et 31 décembre de 10h à 17h mais fermé les 25 décembre 2019 et 1er janvier 2020
  • visites commentées tous les jeudis à 18h30 et dimanche à 11h ou les visites-lunch tous les mardis à 12h30
2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like