S’il y a des vignes, il y a Sabine

Ma passion pour le vin n’est plus à démontrer et pourtant je n’avais pas encore de rubrique dédiée sur le blog…, mais c’est désormais rectifié. Dégustations, bon plans et récentes découvertes locales et moins locales, j’ai décidé de vous partager ici tous mes coups de cœur vinifiés.

Je travaille pour la promotion des vins vaudois, j’écris pour le magazine Swiss Wine Lovers et surtout je déguste depuis presque le biberon du Chasselas, et pourtant je n’avais jusqu’alors jamais trouvé le bon angle pour en parler ici. Mais à force de découvrir, déguster et participer à de nombreuses expériences oenotouristiques, je me lance!

Je précise tout de même que cette chronique n’aura absolument rien de scientifique ou de professionnel, comme tout le reste du blog d’ailleurs. Pas d’analyse sur la robe, les tanins et autres intellectualisations sur le sentiment procuré par ces breuvages. J’axerai principalement sur mes coups de coeur et récentes découvertes locales et un peu moins locales.

Je profite de remercier la belle Camille Loutre pour ce titre ô combien évocateur et adéquat.

Ma dernière dégustation

Ma dernière dégustation en date est valaisanne. J’ai participé à une journée découverte de la cave Ozenit à Granges. Cette cave, rachetée en 2013, a la particularité de travailler avec l’artiste Claude Dauphin qui crée des étiquettes originales pour chaque cuvée.

Notre journée a commencé par un moment à la vigne à vendanger le pinot noir. Il fallait bien mériter l’apéro sur la guérite, en rénovation certes mais avec une vue imprenable sur la vallée et les vignes.

C’était ma première vendange mais on dirait que j’ai fait ça toute ma vie, n’est-ce pas?! Bon ok on a fait ça 1h mais c’était très chouette et j’ai quand même rempli 2 caisses! Promis j’ai pas saboté le pinot noir valaisan!
L’année prochaine, je m’inscris pour l’opération Au coeur des vendanges qui devrait devenir une activité nationale dès 2021… on croise les doigts!

Après l’apéro on est redescendus à la Cave pour une petite raclette (ok 3) bien méritée avec présentation de l’atelier.

Rapide sieste digestive dans la voiture pour aller rencontrer l’oenologue Ozenit, Delphine Dubuis, qui met tout son coeur et son art à élaborer des vins emblématiques élevés en barrique comme Kosmos, assemblage de Petite Arvine et Heida ou encore Nokto, 100% Cornalin. Tous ces cépages si typiques du Valais.

Si les vins dégustés étaient encore un peu jeune à mon goût, on sent déjà leur potentiel avec un petit coup de coeur pour la Syrah et le Cornalin. Mon gosier vaudois n’arrivant définitivement pas à apprécier les blancs non « Chasselassés » #chasselasforever.

Mes coups de cœur vaudois

J’en ai plein à vous partager mais il faut bien commencer quelque part… Mais pour cette première édition, ce sera évidemment du Chasselas! Mon cépage blanc préféré de tous les temps!

Ce cépage emblématique de notre canton, représente 60% du vignoble vaudois, va avec tout et surtout toutes les occasions! Que ce soit à l’apéro, avec une petite féra du lac ou encore grâce à son potentiel de garde encore trop méconnu, un bon morceau de gruyère caramel!

Même si je les bois tous, en voici déjà quelques-uns que j’ai toujours au frais.

Le Domaine Blondel à Cully

cuvée Blondel

J’avais particulièrement apprécié leur Cuvée Blondel pour célébrer les 100 ans du Domaine mais ce Chasselas non-filtré est malheureusement en rupture de stock! Peut-être qu’elle sera de nouveau disponible avec les vendanges 2020.

Le Domaine Potterat à Cully

Domaine Potterat

Découvert pendant le confinement grâce à leur coffret de dégustation que ce soit l’Epesses ou le Courseboux vieilles vignes, leurs vins sont devenus un de mes must-haves. Petit plus, ils existent en chopine de 35cl ce qui est parfait pour boire seule sans culpabiliser.

Les Frères Dubois à Epesses

Ou le meilleur Chasselas du monde 2019! La Braise d’Enfer des Frères Dubois a reçu le premier prix de la catégorie il y a quelques mois lors du Mondial du Chasselas au Château d’Aigle.

Et pour la petite histoire, j’ai participé au Prix de la Presse et suite à notre dégustation, il est arrivé 3e sur 16. Donc on est quand même tous d’accord sur ce nectar.

Oui je sais ce que vous allez dire, c’est que Lavaux…. ben la prochaine fois je vous parlerai des autres régions viticoles du canton de Vaud, promis 🙂

L’accord met et vin

La saison du Vacherin Mont-d’Or est officiellement ouverte et quoi de mieux qu’un Dézaley avec un des meilleurs fromages du monde?

Ici Magnificients ’14, ou la Baronnie du Dézaley

Les bons plans

  • On se tient au courant des dernières nouvelles des vins suisses avec le magazine Swiss Wine Lovers. Le webzine désormais de référence en matière de vins suisses mais avec une approche lifestyle et professionnelle. Que l’on soit amateur ou professionnel, il y en a pour tous les goûts;
  • On se tient au courant des dernières nouvelles des vins vaudois avec la newsletter L’Echo du Vignoble. Avec tous les mois
  • On s’achète le dernier tee-shirt à la mode sur le shop des Vins Vaudois: Parlez-vous Chasselas?;

Et la semaine prochaine je vous parle du nouveau concept des Caves ouvertes vaudoises!

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé! A consommer avec modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like