ou le restaurant qui a réussi à me faire manger et aimé les asperges. Petit retour sur la nouvelle carte de printemps du restaurant Gusto de l’Hôtel Métropole que j’ai pu déguster dernièrement.

Je sais déjà ce que vous allez me dire. Mais Gusto c’est à Genève?! Ben oui, j’avoue… Mais rappelez-vous j’avais déjà pu tester le restaurant après un cours de pâtes fraîches. Alors si je n’avais pas déjà apprécié la cuisine du chef Alessandro Cannata à ce moment-là vous pensez vraiment que j’y serais retournée???

C’était donc en petit comité, toujours appréciable, que le chef nous propose un petit panel de dégustation d’à peu près la moitié de la carte, soit 6 plats à la base, sans oublier le dessert pour les plus téméraires.
Autant dire que si j’avais su que les portions étaient aussi copieuses, entre filles, nous aurions revu la sélection.

sont modernes!

Les légumes de printemps – Primavera

Tout commença pourtant en légèreté avec une poêlée de légumes de saisons, asperges, petits pois, morilles et autres champignons, sans oublier la petite meringuette aux herbettes.
Je dois tout de même faire une confession: je n’aime pas les asperges… au printemps c’est donc toujours un peu délicat car il n’y a souvent que cela à la carte. Mais comme j’ai été bien élevée, j’essaie de ne pas trop faire la pénible et mange mon assiette. Alors quand j’ai vu arriver le plat composé principalement d’asperges, j’ai eu des légers tremblements.

Une fois la photo prise, je commence par les morilles, un tel délice. Puis me lance: l’asperge. Et là… quelle surprise. Elles étaient tellement bien assaisonnées que je n’en ai fait qu’une bouchée! Il n’en est pas resté une pointe.

Le cabillaud

Toujours dans le léger, un morceau de cabillaud confit, d’un fondant incroyable avec une petite sauce tomates au bon goût d’Italie. Si je ne suis habituellement pas une adepte de la combinaison poisson-tomates, il n’est pas resté grand chose dans l’assiette pour autant.

Le risotto…

Aux asperges évidemment. Evidemment cuit à l’italienne donc encore croquant, aucun grain n’a échappé à ma fourchette.
La portion soit disant de dégustation était tout de même conséquente et entièrement suffisante. Sans méchanceté aucune, je pense qu’en plat cela m’aurait un peu écoeuré. Ou alors j’aurais rajouté quelques cuillères de parmesan. Comme d’habitude.

Les spaghetti fumés

Bon alors là y a eu un grand moment de flottement dans nos yeux lorsque nous voyons arriver, après le risotto, des pâtes. Nous qui avions compris que ce serait l’un ou l’autre.

Les spaghetti maison! étaient fumés au beurre et anchois. Encore une fois, la cuisson était évidemment parfaite. J’étais ravie de pouvoir y goutter car je ne pense pas que je l’aurais choisi à la carte.
On ne sent pas trop le goût habituellement prononcé des anchois. Ici cela donnait un petit goût iodé, citronné très original.
Mais notre estomac commençant déjà à capituler, j’avoue je n’ai pu finir ma portion.

L’oeuf parfait carbonara – parfait

Alors là, définitivement mon préféré avec la poêlée de légumes du début!

Pour celles et ceux qui ne regardent pas top chef, l’oeuf parfait est donc un oeuf cuit à 45° pendant une heure.
Ce dernier trônait dans une crème de pecorino et lardons fumés, le tout surmonté par des spaghetti soufflés.
PARFAIT

Si je ne pouvait plus dire papet, je n’ai pu en laisser une goutte pour autant! Petite précision, c’est censé être une entrée mais pour un petit estomac, il fait facilement office de plat. Cela laisse la place pour le dessert.

Pour conclure nous aurions encore dû avoir un morceau de viande, menu à l’italienne. Mais impossible de faire encore rentrer quelques chose, on a donc toutes capitulé.

Même si certaines se sont tout tout de même octroyé un petit dessert à base de prosecco glacé.

Mon avis

C’est vrai que je ne connais pas les autres restaurants italiens de Genève, il est donc difficile d’être complètement impartiale. Mais je ne peux que vous recommander celui-ci. Sinon je n’y serai pas retournée.
Des prix tout à fait abordables, entre CHF 30 et 40.- le plat de pâtes (pour Genève, même si Lausanne commencent gentiment à s’aligner), des goûts originaux, des pâtes fraiches.
Sans oublier que l’été, il y a une jolie terrasse coupée du monde malgré la route juste à côté. Et on peut même finir par un petit spritz en roof top!

Infos pratiques

  • Déjeuner: du lundi au vendredi de 12h à 14h Diner: du lundi au samedi de 19h à 22h
  • +41 (0)22 318 34 63
  • gusto@metropole.ch
  • www.metropole.ch
6
Share: