Dans la Vallée… de Joux

2e épisode de la série des 3 V. La Vallée de Joux ! Découverte à l’occasion de la Fête du Vacherin, cette vallée méritait un article à elle toute seule. Même si je n’y suis restée que trop peu.

Certains diront que je découvre la vie… mais j’avoue, je crois que la dernière fois que je suis allée à la Vallée de Joux, je devais avoir 10 ans pour faire du ski de fond ou du patin sur le lac gelé. Sa réputation la précédant, je n’ai jamais pensé à y retourner… et pourtant… Quelle découverte ! Une région juste magnifique !! Bon il faisait grand beau en cette fin de mois de septembre. Une lumière automnale incroyable et apaisante, la brume survolant le lac, comme accrochée.

Un jour une nuit à la Vallée de Joux

C’est en voiture que je m’y suis rendue, un peu inquiète de me perdre dans cette contrée lointaine mais néanmoins encore vaudoise. Une fois le col du Mollendruz passé, on aperçoit le bout du lac. Reste à choisir si on le contourne par la gauche ou la droite. Comme d’habitude je suis partie à gauche…

Après une petite heure de route, et grâce à MesVignerons, nous avions rendez-vous dans un petit hôtel au bord du Lac de Joux. L’hôtel Bellevue Le Rocheray.

Qui porte évidemment extrêmement bien son nom par sa vue directe sur le lac et que j’ai donc pu observer du matin au soir avec un coucher et lever de soleil à tomber. 

Réveillée « tôt » après avoir digéré notre vacherin chaud de la veille, je me suis ensuite baladée au bord du lac, avec la brume accrochée au lac, une lumière froide mais éclatante quand même, nous avons pu faire des photos magnifiques.

J’ai été surprise par la nature des paysages (jeu de mots ramucho). On se serait presque cru au Canada même si je n’y suis jamais allée. On un pays du Nord.

L’histoire de la Vallée

En vrai je la connais pas très bien, je sais juste qu’elle a été savoyarde et qu’elle est devenue vaudoise en 1803 comme nous tous. Mais c’est aussi là qu’a été créé l’hymne vaudois par le colonel Samuel Rochat.

La Vallée de Joux est surtout connue pour son lac gelé l’hiver et les montres vu que la plupart des grands horlogers (Audemars Piguet, Jaeger Lecoultre) y sont nés.

En revanche ce qui fait un peu peur c’est le froid… c’est pas pour rien qu’on l’appelle la Sibérie vaudoise car cette vallée est également connue pour son climat quelque peu hostile en hiver lorsqu’il fait gris, avec du brouillard, de la pluie, neige et très peu de degrés. Forcément elle est à 1000m d’altitude et isolée. Et il y a tout de même eu un cyclone qui la ravagea à la fin du 19e.

Mais on ne devrait pas la résumer à son climat! Il faut que j

Quoi faire à la Vallée

La Vallée se pratique aussi bien en été qu’en hiver.

L’hiver

Pour le ski (42 km de piste), de ski de fond, du moins c’est le souvenir que j’en ai.

photo de Nicolas Jan

Sans oublier le patin à glace sur le lac gelé, le plus grand lac gelé d’Europe apparemment, ‘fin quand il gèle parce qu’avec ce réchauffement climatique désormais…

photo de Claude Jaccard

L’été

Pour les randos, le VTT et même la plage. Les panoramas sont à tomber, il y a énormément de randonnées à faire, notamment la Dent de Vaulion et le Mont-Tendre.

Dent de Vaulion par Claude Jaccard
Le Mont-Tendre

Ce serait aussi un paradis pour les vététistes (je savais même pas que ça se disait) mais j’avoue que ce n’est de loin pas mon domaine.

Sans oublier le Lac Brenet où l’on venait randonner étant enfants ou en course d’école, et les Grottes de Vallorbe mais rien que de voir les photos, j’hyperventile.
Pour les familles, le Jura Parc.

photo de Claude Jaccard

Voilà un premier aperçu de la Vallée, comme disent les vrais. Article encore incomplet car basé sur une journée automnale magnifique, j’y retournerai cet hiver pour mettre à jour l’article et profiter de paysages enneigés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like