Ben avance puisque t’es fatiguée… une phrase référence que je ressors à toutes les sauces. Les vrais la reconnaîtront. Alors oui un peu fatiguée mais toutes ces activités au rythme soutenu font qu’on s’en rend pas vraiment compte… sauf le weekend lorsqu’on prend enfin le temps de se poser sur le canapé et qu’on arrive plus à se relever #jaiplus20ans. Mais cela m’a ainsi laissé du temps pour écrire mes articles et ce récap hebdomadaire!

Sans oublier qu’on a atteint les 4k sur instagram cette semaine ! trop fou, il faut que j’organise ma récré « pti pain au lait-chocolat-thé froid de la Migros géant » pour fêter ça et vous remercier !

Mardi

Ah mardi soir… après moultes hésitations j’ai finalement pris mon pti billet pour aller voir Vous n’aurez pas ma haine d’après la lettre d’Antoine Leiris et incarné par Raphaël Personnaz à Beausobre. Bon vous l’avez peut-être vu en stories, vous en ressortez les yeux « légèrement » bouffis, l’estomac « légèrement » noué et l’âme « légèrement » déprimée… Vous aurez compris que le légèrement était ironique.

Vous n’aurez pas ma haine sont les mots écrits sur un post Facebook par Antoine Leiris, journaliste, 3 jours après les attentats du Bataclan, le 13 novembre 2015, soir fatal où il perdit sa femme, le laissant seul avec leur petit garçon. Un texte poignant, mais presque un hymne à la vie malgré les circonstances.

Dans ce texte/pièce, on aborde les attentats rapidement au début pour situer le récit mais c’est ensuite surtout la perte de l’être cher, l’abandon, le changement abrupt de vie, le manque parfois en plus au travers des yeux de leur petit garçon de 17 mois qui est traité.

Et autant vous dire que j’ai pleuré presque l’entier de la durée du « spectacle », soit 1h20, n’utilisant qu’un seul paquet de mouchoirs sur les 2 prévus, seule dans ma rangée. Bon choix Sabine, au moins personne n’a pu être dérangé par mes reniflements. Car oui dès la première note de piano, mélodie d’ouverture de la pièce, les vannes se sont ouvertes.

J’ai acheté le livre tellement les mots choisis pour qualifier les sentiments et la situation sont justes. Il s’avère que la pièce est le livre mot pour mot, le relire aussi rapidement après avoir vu le spectacle, j’entendais encore le narrateur. Et même sans le piano, les larmes montent dès les premières phrases.

Je vous conseille vivement de lire le livre ou d’aller voir la pièce si vous en avez l’occasion.

Mercredi

Inauguration du nouveau concept du LP’s Bar, le bar du Lausanne-Palace. Désormais du mardi au samedi, dès 18h30, c’est un groupe live et une ambiance qui seront proposés avec ainsi, chaque semaine, un thème différent. Et le samedi soir, DJ avec piste de danse. Oui parce qu’on peut même danser au LP !!

Pour nous, la soirée a été rythmée par les ptis fours, les cocktails et du champagne (oui encore) ainsi qu’une pinup des années 20.

Jeudi

Direction Bern pour la découverte de Tibits et de leurs plats végétariens, voire vegan pour certains, avant qu’ils n’ouvrent à Lausanne le 7 décembre.

Bon, je me dois d’être un peu transparente ici. Tout était bon, certes, et la soirée très sympa, cependant, je ne pense pas être leur meilleure cible. Même si on a pas nécessairement besoin d’être végétariens pour profiter de ce restaurant, je suis plutôt du genre à vite prendre des sushis ou un McDo si j’ai une petite faim rapide.

On a commencé par une petite dégustation/devinette de 3 de leurs « spécialités »

De gauche à droite:
– mousse de carottes faites avec les épluchures. L’une des préoccupations de Tibits étant le 0 déchet;
– un tartare… pas de viande mais d’okara, soit de la pulpe de soja très riche en fibre, un bon goût de tomate et de sauce Worcestershire végétarienne, l’illusion est complète;
– en allemand Ei Ei Ei, mais comme c’est vegan ce ne sont pas des oeufs mais du tofu assaisonné par le sel de Kala namak, qui a un goût de soufre ou d’oeuf juste impressionnant.

Ensuite nous avons pu nous servir au buffet. Le principe est simple plein de plats, vous choisissez ce que vous voulez (tout est bien décrit et même avec des symboles pour toutes les allergies possibles et imaginables), et on paie au poids.

Samedi

Comme d’hab lorsqu’il est libre (Max), c’est les tâches ménagères de vieille fille… avec

  1. Poste/retour(s) Zalando
  2. courses, même que j’ai pris un caddie cette fois, comme les vieux parce que je devais m’acheter une nouvelle serpillère et du coca light…
  3. ménage ! n’étant presque jamais à la maison et rentrant tard, je pose tout en arrivant et vais me coucher direct donc je vous dis pas l’état de l’appart. J’ai pourtant essayé de driller Edouard mais à part me foutre du bordel et des souris mortes partout, il est pas très efficace. J’en suis presque à hésiter à prendre une femme de ménage mais un 39m2 seule et étant plutôt du genre à tout ranger avant qu’elle n’arrive…pas sûre que cela soit franchement stratégique.

Après plusieurs heures de rangement et de panosse… il fallait profiter de la lumière du jour pour faire quelques photos instagram de collab… mais les selfies et autres sont vraiment pas mon truc. J’ai au moins pu tracer la moitié de mes tâches de ma to do list! Et l’autre moitié dimanche! #tropfiere

Dimanche

RIEN !!! parce ras-le-bol qu’on me prenne pour une conne :-p. En plus on nous rabâchait partout que c’était la journée des célibataires… comme si on avait besoin d’un jour spécial pour nous le rappeler?! J’en étais presque à hésiter à déjà préparer ma valise pour l’Ile Maurice haha !

Sur le blog

On parle ballet à Beausobre avec l’agenda balletistique de Beausobre (oui je sais ce mot n’existe pas…mais je trouve qu’il va tellement bien). Comme j’irai voir la plupart, c’est juste un petit avant-goût, car j’essaierai de vous en parler plus en détails lors que j’aurai vu et pu apprécier chaque pièce. En reprenant également mes petites vidéos de La Chronique culturelle d’une blonde.

Mes coups de ♥

La semaine à venir

Lundi ce sera visite du Garden Centre Schilliger à Gland! j’ai honte j’y suis jamais allée… mais là j’ai le droit en prime à une ptite visite guidée du marché de Noël ! Comme ça je pourrai enfin me plonger dans la période de Noël. C’est vrai qu’avec ces températures et ce jolisoleil, j’ai un peu de peine à me dire que dans un mois et demi, c’est Noël!! Même si suis équipée en calendrier de l’Avent… je suis pas dedans. Ce qui n’aide pas, dans 20 jours je pars au SOLEIL!

Mardi ben c’est rebelote à Beausobre pour aller voir François Berléand dans Ramsès II. J’avais prévenu que j’y étais une fois par semaine en novembre!

Mercredi je vais faire genre j’ai fait histoire de l’art donc je vais tout comprendre à la conférence Le Louvre d’hier et d’aujourd’hui, donnée par, pas moins que le directeur du Louvre en personne, Jean-Luc Martinez, au Palais de Rumine!

Vendredi soir c’est probablement direction Genève pour assister au défilé, entre autres, de la marque René René, découverte lors de la Fashion Fair 2017 et qui fait des sacs sur mesure à tomber!

Voilà pis sinon… bientôt les vacances, Noël et la délivrance !

Belle semaine!

1
Share: